Triptyque des sept sacrements

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Triptyque des sept sacrements
Image illustrative de l'article Triptyque des sept sacrements
Artiste Rogier van der Weyden
Date 1445-1450
Technique Huile sur panneau
Dimensions (H × L) 200 × 223 cm
Localisation Musée royal des beaux-arts, Anvers (Belgique)

Le Retable des Sept Sacrements est un triptyque du peintre flamand Rogier van der Weyden et de son atelier, conservé au Musée royal des beaux-arts d'Anvers.

Historique[modifier | modifier le code]

Le triptyque a été peint peu avant 1445 pour la chapelle de Jean Chevrot, évêque de Tournai, qui se situait dans la collégiale Saint-Hippolyte à Poligny[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le retable des Sept Sacrements représente les sept sacrements de l'Église catholique romaine. Sur le panneau de gauche sont représentés le baptême, la confirmation et la confession. Sur le panneau de droite, l'ordination d'un prêtre, le mariage et les derniers sacrements. Le panneau central, qui est probablement le seul de la main de Rogier van der Weyden, est dominé par une crucifixion au premier plan, et le sacrement de l'Eucharistie à l'arrière-plan. Des anges survolent chaque sacrement, portant des vêtements de la couleur assortie aux sacrements, du blanc pour le baptême au noir pour les derniers sacrements. Les panneaux latéraux représentent également les commanditaires du retable. Un blason, probablement celui du commanditaire, est peint dans les écoinçons de cadre interne de la peinture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ROSER, Sandrine, L'art à l'abbaye de Baume-les-Messieurs dans la première moitié du XVe siècle, thèse de doctorat sous la direction de E. Vergnolle, Besançon, 2003, p.515

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Châtelet, Rogier van der Weyden : problèmes de la vie et de l'œuvre, Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 1999, p. 133 et suiv. - 301 pages