Trace Urban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trace.
Logo de Trace Urban
Logo de Trace Urban

Création (Trace TV)
(MCM Africa)
Propriétaire Trace Partners (MTG)
Slogan « We Love Hip-Hop & R&B »
« 1re télévision urbaine » (2003-2010)
Format d'image 576i (SDTV), 1080i (HDTV)
Langue français, anglais
Pays Drapeau de la France France
Statut Thématique nationale commercial privée
Ancien nom MCM Africa (1994-2003)
Trace TV (2003-2010)
Siège social 73, rue Henri Barbusse
92110 Clichy
Site Web trace.tv
Diffusion
Diffusion Satellite, câble et xDSL.
Chronologie
Précédent MCM Africa

Trace Urban (anciennement Trace TV) est la troisième chaîne de télévision musicale au monde, elle est dédiée aux musiques et aux cultures urbaines (Rap, R&B, Ragga, Zouk, Electro, Pop, Coupé Décalé, etc.) ciblant un public 15-34 elle est présente en Europe, en Asie, en Afrique de l'Ouest, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

En 2002 Olivier Laouchez ancien patron du label Hip Hop Secteur Ä, trouve des partenaires Urban Investment Group (fonds Goldman Sachs spécialisé sur les projets portés par des minorités ethniques) pour rachat de 80,01 % de la chaîne MCM Africa au groupe MCM (Lagardère Active) et de 100 % du Magazine TRACE

Le , Olivier Laouchez, Richard Wayner et Claude Grunitzky lance Trace TV en France sur Canalsat, dans le Dom-Tom et en Afrique de l'Ouest ; avec un format de chaîne internationale urbaine, elle connaît une expansion rapidement à l’international[1], d'abord dans une trentaine de pays francophones puis dans le monde à partir de 2004 avec le développement d'une version de la chaîne en langue anglaise[réf. nécessaire]. Mise en place d'une stratégie marketing terrain et lancement de nouveaux talents sur l'antenne. Trace TV devient la troisième chaînes musicales sur Canalsat en France[2], avec sa stratégie de développement fin 2004, Trace TV est présente dans 60 pays via 9 plates-formes satellite et des opérateurs câble, DSL et MMDS[réf. nécessaire].

  • 2005 :
    • Accentuation du développement international de Trace TV avec, suivant les marchés, la mise en place de versions localisées de la chaîne.
    • Développement de la marque Trace sur de nouveaux medias : radio, interactivité, Internet, téléphone mobile[réf. nécessaire]
    • Développement de contenus éditoriaux urbains propres à Trace TV[réf. nécessaire]

2006-2008 : le modèle Trace continue à se développer à l'international. Ouverture d'un bureau Trace à Hong Kong. Fin 2008, les chaînes Trace sont présentes dans plus de 100 pays[réf. nécessaire].

  • 2009 :
    • Lancement en février de la chaîne Trace Tropical (hits tropicaux) et annonce en mars du lancement de Trace Sports (célébrités sportives) en partenariat avec la société SPOREVER[réf. nécessaire].
    • En septembre 2009, lancement de la webradio Trace Radio (éditée par Goom Radio)[3].
    • Ouverture d'un bureau Trace à New-York.
    • Trace est élue chaîne musicale et chaîne de télévision la plus cool devant MTV, Channel 0 etc. en Afrique du Sud aux Sunday Times Generation Next Awards et devient la première chaîne musicale du continent africain[réf. nécessaire].

Trace TV devient en 2010 la deuxième chaînes musicales plus regardée des chaînes payantes en France et compte plus de 20 millions d’abonnés dans 150 pays, dont 9 millions en Europe, 6 millions en Afrique et 1 million en Asie via une constellation de 28 satellites distribuées par plus de 200 opérateurs de télévision payante[4]. Le , Trace TV devient Trace Urban.

  • 2011 :
    • Lancement des chaînes Trace Sports (juin 2011) et Trace Africa (novembre 2011).
    • Trace Urban est élue chaîne musicale et chaîne de télévision la plus cool en Afrique du Sud aux Sunday Times Generation Next Awards.

2012 : trace Urban est élue chaîne musicale et chaîne de télévision la plus cool en Afrique du Sud aux Sunday Times Generation Next Awards pour la troisième année consécutive.

  • 2013 :
    • Première édition des Trace Urban Music Awards : cérémonie visant à récompenser les meilleurs artistes urbains français.
    • Trace Urban est élue chaîne musicale la plus cool en Afrique du Sud aux Sunday Times Generation Next Awards pour la quatrième année consécutive.
    • Trace lance son nouveau site internet 100% social et 100 % personnalisé. Sur le nouveau site web de Trace, l’utilisateur profite d’une recommandation personnalisée de contenus en fonction de ses goûts et de son profil social, grâce à une exploitation optimale de l’Open Graph de Facebook.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Modèle économique[modifier | modifier le code]

Les revenus de Trace proviennent des redevances payées par les distributeurs de la chaîne télé, des ressources publicitaires et des produits dérivés et licences de marque et de contenus. Trace est rentable depuis 2006[réf. nécessaire].

Programmes[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Les émissions ci-dessous sont les émissions diffusées en France

  • Playlist
  • Urban Hit 10/30
  • Hits & Lyrics
  • On The Spot
  • Hit 2 Rue
  • Hit US
  • Club 10
  • French 10
  • R&B 10
  • Sound System 10
  • Tropical 10
  • Africa 10
  • Guest star
  • Booba : de Boulbi à Miami
  • Sexion D'Assaut : A L'assaut du rap français
  • La Fouine : Drôle de Parcours
  • Adult only
  • Caliente
  • Focus
  • New
  • Trace vidéo mix by VJ VocalTeknix
  • La Tuerie

Les tops ci-dessous sont des émissions courtes

  • Top 2 Rue
  • Top Fashion
  • Top Flop
  • Top Sexy boys
  • Top Sexy girls
  • Top Gossip
  • Top Money
  • Top Music

Émissions disparues[modifier | modifier le code]

  • Africa
  • T'entends pas ou koi? (T.E.P.O.K). : Une émission sur des interwiews d'artistes présenté par Jacky Brown.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]