Toutes ces belles promesses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Toutes ces belles promesses est un film français de Jean-Paul Civeyrac sorti en 2003

La Gare de Paris-Est est un des décors immortalisé par Jean-Paul Civeyrac dans Toutes ces belles promesses'

Synopsis[modifier | modifier le code]

Suite au décès de sa mère, Marianne (Jeanne Balibar), une violoncelliste, découvre le testament de son père. Elle y apprend sa liaison avec une femme, Béatrice (Bulle Ogier), qu’il a passionnément aimée. Peu après, alors qu'elle sent l'homme qu'elle aime se détacher d'elle, Jeanne décide de partir à la rencontre de cette Béatrice au bord de la mer.

Ce film laisse, un temps, la place à la nostalgie, lorsque Marianne retrouve les lieux et les figures de son enfance. Elle se trouve alors confrontée à ses souvenirs. La chanson Hymnes à l'amour d'Édith Piaf qui avait rythmé son enfance fait resurgir d'émouvantes silhouettes du passé comme celle de sa nourrice Ghislaine (Valérie Crunchant).

Ce voyage dans son passé et celui de son père, et ces rencontres avec Béatrice, Ghislaine, et aussi un médecin, ami de Béatrice, qui va la soigner un peu et tomber sous son charme, lui permettra de retrouver de la sérénité et de surmonter en partie son chagrin d'amour.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]