Valérie Crunchant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Valérie Crunchant est une comédienne française née en 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Valérie Crunchant a fait partie de la Compagnie Francis Huster de 1992 à 1994 participant aux tournées de Suite royale et Le Cid.

Elle a ensuite travaillé avec Xavier Durringer, Hans-Peter Cloos, Lucia Sanchez, et Élisabeth Chailloux. Elle crée, en janvier 2005, le rôle de Cérès dans la pièce d’Olivia Rosenthal : Les félins m’aiment bien (Théâtre Gérard-Philipe (Saint-Denis) de Saint-Denis dans une mise en scène d’Alain Ollivier).

Elle a joué le rôle de la Comtesse en 2005 dans La Fausse Suivante de Marivaux mise en scène par Élisabeth Chailloux, pièce reprise en tournée en février et mars 2007. Elle a joué le rôle de Mélibée dans La Célestine au Théâtre de la Croix Rousse de Lyon du 28 novembre 2007 au 7 décembre 2007[1].

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Elle a mis en scène La Fausse Suivante de Marivaux en 1996, et Mercure apocryphe de Yann Apperry en 2002.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Valérie Crunchant a interprété au cinéma le rôle de Ghislaine dans Toutes ces belles promesses de Jean-Paul Civeyrac, (prix Jean-Vigo 2003). Son rôle nous vaut une des scène-cultes de ce film en face d’Éva Truffaut (la fille de François Truffaut).

En 2006, elle joue le rôle de l’amour gai dans Guillaume et les sortilèges de Pierre Léon, film présenté au Festival de Locarno. En 2008, elle joue le rôle de Vanessa Carutti dans le film Dans un coin de la tête d’Olivier Seror.

Au cinéma, Valérie Crunchant a aussi travaillé sous la direction de Maeva Poli, Yves Caumon, et Philippe Ramos (rôle de Louise dans Capitaine Achab).

Le choix des réalisateurs avec lesquels elle travaille la situe dans la mouvance du cinéma d’auteur.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il était une fois Germaine Tillion, theatre-lacriee.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]