Takayama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Takayama-shi
高山市
Drapeau de Takayama-shi
Drapeau
Vue de Takayama depuis le parc Ninomaru
Vue de Takayama depuis le parc Ninomaru
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Gifu
Maire Mamoru Tsuchino
Code postal 〒506-8555
Démographie
Population 93 178 hab. (septembre 2010)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 09′ N 137° 16′ E / 36.15, 137.26736° 09′ Nord 137° 16′ Est / 36.15, 137.267  
Altitude 570 m
Superficie 217 767 ha = 2 177,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Takayama-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Takayama-shi
Liens
Site web http://www.city.takayama.lg.jp/

Takayama (高山市, Takayama-shi?, たかやまし en hiragana) ou Hida-Takayama (飛騨高山?) est une ville japonaise située dans la préfecture de Gifu. La ville a beaucoup de monuments historiques qui lui valent le surnom de « petite Kyōto ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Takayama signifie littéralement « haute montagne », nom qui lui vient de sa situation géographique dans les Alpes japonaises. La ville est entourée par des montagnes qui culminent aux alentours des 3000 mètres. Ce sont les monts Norikuradake, Yarigatake et Hotakadake à l'est, le mont Hakusan à l'ouest et le mont Ontakesan au sud. En 2005, la ville avait une population de 93 178 habitants pour une densité de seulement 42,8 hab/km2. La superficie totale de la ville étant de 2 177,67 km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue du quartier Sanmachi

La ville a été officiellement fondée le 1er novembre 1936.

Les alentours de la ville sont occupés depuis la période Jōmon il y a environ 8000 ans. Elle est devenue la capitale de l'ancienne province japonaise de Hida. La ville est réputée pour le travail du bois. Ses charpentiers (parmi les meilleurs du Japon) ont contribué à la construction de Nara et de Kyōto. L'origine de ces charpentiers vient du fait que la ville ne pouvant pas payer d'impôts en riz, à cause du climat qui diminue la production, le gouvernement exigea que ses ouvriers participent à des chantiers de construction dans tout le pays.

Au cours du XVIe siècle, la ville se dota d'un château, dont la construction fut ordonnée par Takayama Geki. Il fut détruit en 1695 par le clan Tokugawa, mais ses ruines se trouvent maintenant sous le parc Shiroyama.

Politique[modifier | modifier le code]

Le 1er février 2005, neuf villes et villages du district de Ono et du district de Yoshiki (qui n'existe plus depuis cette date) ont fusionné, ce qui a considérablement étendu la ville. Les communes qui ont fusionné sont Asahi, Kiyomi, Kuguno, Miya, Nyukawa, Shokawa, Takane, Kamitakara et Kokufu.

Takayama est jumelée avec les villes de :

Takayama est en coopération avec les villes de :

Culture[modifier | modifier le code]

Char du Sanno Matsuri

La ville de Takayama est associée à des amulettes que l'on nomme sarubobo, qui sont traditionnellement passées de grand-mère à petites filles.

La ville possède un musée d'Art nouveau exposant des oeuvres de Gallé, Charles Rennie Mackintosh, Majorelle, Hoffman... Mais aussi du Corbusier. Son architecture sobre, moderne et blanche s'accorde parfaitement avec les sommets enneigés des alentours.

La ville de Takayama est connue au Japon pour ses festivals qui sont parmi les trois plus beaux du Japon (avec le Gion matsuri de Kyōto et le festival de nuit de Chichibu dans la préfecture de Saitama). Ils se déroulent les 14 et 15 avril (Sannō matsuri', 山王祭り) ainsi que les 9 et 10 octobre (Yahata matsuri, 八幡祭り). Dans ces festivals, défilent des yatai (屋台?, chars décorés).

L'arbre qui symbolise la ville est le rhododendron.

Cuisine[modifier | modifier le code]

La région de Hida est célèbre pour son bœuf (高山牛, Takayama-gyū?), un des meilleurs du Japon avec celui du Kansai. Takayama produit un saké (alcool de riz) d'excellente qualité grâce à la bonne qualité du riz de la région et de l'eau minérale des montagnes. La grande différence des températures entre le jour et la nuit favorise la culture des fruits et des légumes qui sont très utilisés dans la cuisine locale.

Une autre spécialité de Takayama est le hoba miso. On fait cuire dans une feuille de magnolia posée sur la grille d'un shichirin[1], un petit barbecue à charbon, remplie de miso, des légumes de saison, de la viande ou du tofu.

Climat[modifier | modifier le code]

La plus grande particularité du climat de Takayama est la grande différence des températures entre le jour et la nuit (surtout pendant l'hiver). Pendant l'hiver, il y a de grosses chutes de neige. De plus les températures descendent souvent en dessous des -15°C. L'été est chaud et très sec.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Takayama Jinya
Maison classée Kusakabe
  • Le parc Shiroyama (城山公園, Shiroyama-kōen?)[1] a été construit en 1996 par la préfecture de Gifu. Il se situe au-dessus des ruines du château de Takayama. Il est d'une superficie de 5 280 m2. C'est un lieu pour pratiquer le hanami.
  • Le Teramachi (quartier des temples). On y trouve 14 temples.
  • Le Kokubun-ji est un temple fondé en 746 par l'empereur Shomu.
  • La pagode à trois niveaux, érigée en 1821.
  • Le village traditionnel de Hida (飛騨民俗, Hida Minzokumura?) est à quelques kilomètres de Takayama. C'est un village reconstitué, qui montre la vie à la campagne au Japon au début du XXe siècle. Le village est constitué de maisons traditionnelles japonaises en toit de chaume appelées gasshō-zukuri (合掌造り?, littéralement : mains qui prient).
  • Le Sanmaji Suji : c'est un quartier pittoresque de la ville qui abrite de nombreuses tavernes et boutiques.
  • Le Takayama Jinya : c'était le siège du gouvernement de l'ancienne province de Hida durant la période des shoguns Tokugawa.
  • Le yataï kaïkan (屋台会館?) est un musée au sujet des yatai.

Entre Takayama et Kanazawa, deux sites Unesco remarquables, les villages-musées de Gokayama et Shirakawa-gō.

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est desservie par de nombreuses routes nationales :

  • 国道41号 (RN 41)
  • 国道156号 (RN 156)
  • 国道158号 (RN 158)
  • 国道257号 (RN 257)
  • 国道361号 (RN 361)
  • 国道471号 (RN 471)
  • 国道472号 (RN 472)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :