Syndrome de Costello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Syndrome de Costello
Référence MIM 218040
Transmission Dominante
Chromosome 11p15.5
Gène HRAS
Empreinte parentale Non
Mutation Ponctuelle
Mutation de novo 95 %
Anticipation Non
Porteur sain Sans objet
Pénétrance 100 %
Nombre de cas 250 à ce jour
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié

Décrit pour la première fois en 1971[1], le syndrome de Costello, ou syndrome facio-cutanéo-squelettique, est une maladie rare qui se révèle dans les premiers mois de la vie et se caractérise par un retard de croissance postnatal, des traits épais, un déficit intellectuel et des anomalies cutanées et cardiaques.

Tableau clinique[modifier | modifier le code]

  • La moitié des mères ayant donné naissance à un enfant atteint déclare une diminution des mouvements actifs du fœtus par rapport à leur grossesse précédente. La biométrie du nouveau-né se situe entre le dixième et le vingt-cinquième percentile.
  • Les troubles importants de l'alimentation et le retard staturo-pondéral dans les premiers mois de vie entraînent une petite taille malgré un gain de poids normal ultérieur ;
  • les anomalies cardiaques sont fréquentes, comprenant une cardiomyopathie, des malformations cardiaques congénitales et principalement une sténose de la valve pulmonaire et des troubles du rythme cardiaque. Les autres atteintes viscérales sont rares ;
  • une déficience mentale légère à modérée est courante et la plupart des patients développent une personnalité sociable et aimable ;
  • une hyperlaxité des doigts et des anomalies de position des pieds sont fréquents. Des tendons d'Achille fins ;
  • une hypotonie ;
  • les manifestations dermatologiques incluent un excès de peau au niveau du cou, des paumes, des plantes des pieds et des doigts (avec une hyperkératose palmo-plantaire et un épaississement de la peau flasque des bras et des jambes), des cheveux fins et rares, une peau douce, fine et foncée avec des plis marqués de la main et des pieds, une papillomatose de la face et du périnée, un acanthosis nigricans et une papillomatose.
  • Ces enfants sont prédisposés au développement de tumeurs. Ils ont un risque de 15 % de cancer principalement de rhabdomyosarcome, de neuroblastome et de cancer de la vessie.

Étiologie[modifier | modifier le code]

Dans 90 % des cas, on retrouve des mutations de novo dans l'oncogène de la famille Ras, HRAS par séquençage, localisé en 11p15.5.

Les individus suspects de syndrome de Costello mais sans mutation du gène HRAS ont probablement un syndrome cardio-facio-cutané.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Il repose sur la clinique et l'évolution de la maladie essentiellement. La papillomatose est la manifestation la plus caractéristique mais elle peut apparaître tardivement. L'évolution particulière avec la dysmorphie faciale spécifique et l'anomalie ectodermale avec une peau flasque et hyperpigmentée sont assez caractéristiques pour permettre un diagnostic précoce.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Traitement[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas de traitement spécifique du syndrome de Costello. Un bilan cardiologique à la recherche de malformations cardiaques doit être réalisé. La kinésithérapie et l'ergothérapie sont recommandées.

Le pronostic dépend de la sévérité de la cardiomyopathie et de la survenue de tumeurs malignes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. e Costello JM (1971) « A new syndrome »NZ Med J. 74:397

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Karen W Gripp, Angela E Lin, Costello Syndrome in GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2006 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]