Sybil (roman, 1973)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sybil (homonymie).

Sybil est un roman biographique paru en 1973 aux États-Unis sous la plume de Flora Rheta Schreiber, qui raconte une histoire de psychothérapie et qui a eu un retentissement considérable.

Trame[modifier | modifier le code]

En 1954, Sybil Dorsett appelle à son secours le Dr Cornelia Wilbur, psychiatre new-yorkaise car elle présente depuis l'enfance des sortes de passages à vide au cours desquels s'expriment « d'autres personnalités » que la sienne. En tout, seize personnalités différentes, possédant chacune leurs émotions, leur manière d'être, leur talent, mais qui pourtant n'existaient pas. La thérapie va durer onze années pendant lesquelles Sybil va réintégrer ses seize personnalités en une seule, devenant une jeune femme libre et harmonieuse. Ce livre est le récit détaillé de la thérapie.

Bien sûr, Sybil Dorsett est un pseudonyme, et l'auteur Flora Retha Schreiber est une journaliste scientifique spécialisée dans les questions psychologiques. Elle travaille sept années sur cet ouvrage. À sa sortie, le succès éditorial est grand. L'auteur affirme qu'elle a eu l'assentiment de Sybil et du Dr. Wilbur sur son livre. En 1976, le livre est adapté sous forme d'un téléfilm qui reçoit également une audience considérable. Ce cas est très médiatisé, et quelques années plus tard, en 1980, la classification américaine des maladies mentales, le DSM-III, intègre une nouvelle entité diagnostique intitulée trouble de la personnalité multiple, très proche du cas présenté par Sybil et qui va connaître un grand succès. Cette pathologie qui était jusque-là considérée comme très rare va connaître un essor important, tant et si bien que certains auteurs vont parler " d'épidémie ".

La véritable identité de Sybil : Shirley Ardell Mason (en) (1923-1998) sera révélée quelques années plus tard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sybil, Paris, Albin Michel, 1974.