Sunpu jōdai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sunpu jōdai (駿府城代?) sont des fonctionnaires du shogunat Tokugawa ayant pour responsabilité la gestion et la défense du château de Sunpu (Sunpu-jō), également appelé château de Shizuoka[1].

Les nominations pour cet important poste de gardien du château à Shizuoka sont exclusivement réservées aux fudai daimyo[2]. Ce titre japonais est couramment traduit par les termes de « commissaire », « magistrat » ou encore « gouverneur »

Parmi ces officiels du shogunat se trouve Tomoaki Toki, 1859-1863[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bugyō

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brinkley, Frank et al.. (1915). A History of the Japanese People from the Earliest Times to the End of the Meiji Era, p. 637.
  2. Beasley, William G. (1955). Select Documents on Japanese Foreign Policy, 1853-1868, p. 341.
  3. Beasley, Select Documents, pp. 340-341

Sources[modifier | modifier le code]