Steven M. Greer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steven M. Greer

Description de cette image, également commentée ci-après

Dr Steven M. Greer

Naissance 28 juin 1955
Charlotte, Caroline du Nord (États-Unis d'Amérique)
Domicile État de Virginie
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Champs médecine d'urgence
ufologie
théorie du complot
Institutions « Center for the Study of Extraterrestrial Intelligence » (CSETI)
« Orion Project »,
« Disclosure Project »
Renommé pour ancien directeur de la division de médecine d'urgence du Caldwell Memorial Hospital (en)
Distinctions membre de l’Alpha Omega Alpha (en)

Steven Macon Greer, né le 28 juin 1955 à Charlotte dans le comté de Mecklenburg en Caroline du Nord, est un médecin, ufologue, essayiste et théoricien de la conspiration explorant les thèmes de l'ufologie et de la théorie du complot.

Biographie[modifier | modifier le code]

CSETI[modifier | modifier le code]

Le docteur Steven M. Greer est connu pour avoir été le fondateur du Projet CSETI « Center for the Study of Extraterrestrial Intelligence[trad 1],[H 1] » (à ne pas confondre avec SETI) et du « Disclosure Project[trad 2],[H 2],[H 3] ».

Orion Project[modifier | modifier le code]

Il s’investit également dans l'Orion Project (en) et ses implications quant à la propulsion nucléaire et plasma.

Carrière médicale[modifier | modifier le code]

Spécialiste en médecine traumatique, Le Dr Steven M. Greer Greer est l’ancien directeur de la division de médecine d'urgence du Caldwell Memorial Hospital (en) située en Caroline du Nord aux USA.

Disclosure[modifier | modifier le code]

En 1993, le docteur Steven M. Greer fonde le projet « Disclosure[H 2] », une organisation à but non lucratif qui a pour mission de rendre publique toute information sur les ovnis et de lutter contre la désinformation et l’ostracisme des gouvernements sur le phénomène extra-terrestre. Cette organisation regroupe des scientifiques, des militaires, des membres de la CIA et des hauts fonctionnaires américains[H 2],[H 3].

Le 9 mai 2001, à Washington, le Dr Steven M. Greer présente au public et aux médias le projet « Disclosure[H 2], » dans le cadre du National Press Club des USA. Le vidéo de la conférence "Disclosure 2001" (Anglais sous-titré Français) présente le témoignage d'une douzaine de témoins de l'armée américaine, de fonctionnaires des Agences fédérales et d'organismes comme la Direction de l'aviation civile internationale.

Lors de cette conférence, il déclare avec sérieux que le gouvernement américain et le gouvernement anglais entretiendraient depuis longtemps des échanges secrets avec des extra-terrestres, qu’ils cacheraient à l’humanité l’existence d’une nouvelle énergie capable de remplacer le pétrole, de régler les problèmes d’environnement liés à la surexploitation d’hydrocarbures et de l’effet de serre.

Suite à son exposé liminaire, une vingtaine de témoins de l’association vont témoigner de ce qu’ils ont vu et vécu. Parmi ces témoins, on retrouve d'anciens militaires, des membres de la CIA, des contrôleurs aériens, des anciens pilotes de l’US Air Force, des professionnels de l’aviation, qui affirment avoir été en présence de phénomènes non-identifiés.

Selon le sergent Clifford Stone, le gouvernement américain aurait tenté de détruire les preuves de l’écrasement d’un « vaisseau extraterrestre » contenant des extra-terrestres le 9 décembre 1965 en Pennsylvanie et aurait menacé et pénalisé tous ceux susceptibles de parler de cet événement, dont ils auraient été témoin.

Article détaillé : Incident de Kecksburg.

Le sergent Clifford Stone poursuit ses déclarations comme suit : « Certains nous ressemblent beaucoup, certains pourraient être parmi nous sans qu’on s’en rende compte », précisant que 57 espèces extraterrestres auraient jusqu'alors été dénombrées.

Un autre témoignage détaille l’implication de plusieurs entreprises sous contrat avec l’État américain dans la recherche et le développement de la technologie à contrôle gravitationnel depuis les années 1950. Ils se disent tous prêts à témoigner sous serment devant le Congrès américain.

Le docteur Steven M. Greer exige la fin du silence et surtout la fin du complot.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le docteur Steven M. Greer est membre de l’Alpha Omega Alpha (en), une société honorifique universitaire des médecins américains.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Steven M. Greer vit avec sa femme et ses quatre filles en Virginie. Il prétend être en contact télépathique avec les extraterrestres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Traductions[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Centre voué à l'étude de l'intelligence extraterrestre »
  2. (fr) « Projet révélation »

Références Harvard[modifier | modifier le code]

  1. Greer 2009
  2. a, b, c et d Greer 2004
  3. a et b Nexus 2008, p. 16-17

Publications[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Dr Steven Macon Greer (trad. Pierre Ajenat, Fiona Sonders), Révélations : les témoignages de militaires et de fonctionnaires américains sur les secrets les mieux gardés de notre histoire [« Disclosure : military and government witnesses reveal the greatest secrets in modern history »], Loperec, éditions Nouvelle Terre,‎ 2004 (réimpr. 18 février 2011 (ISBN 2918470058 et 9782918470052), 380 p.), fac-sim., couv. ill. en coul. ; 24 cm., 395 p. (ISBN 2951834527 et 9782951834521, OCLC 470528942, notice BnF no FRBNF39274391) Document utilisé pour la rédaction de l’article
    « Aux États-Unis, plus d'une soixantaine de militaires, fonctionnaires, agents de renseignements et employés de l'industrie auraient accepté de témoigner sur des opérations ultra-secrètes sur ce qu'ils qualifient de plus vastes programmes clandestins de notre histoire. Ces témoignages seraient issus de l'intérieur même de l'état américain et constitueraient, selon eux, la preuve que les ovnis constitueraient une réalité, que certains proviendraient d'origine extraterrestre et qu'il en serait fait usage dans le cadre de programme confidentiels de technologies induisant des énergies et des modes de propulsion qui signifieraient pour l'homme la naissance d'une nouvelle civilisation : une civilisation sans pauvreté ni pollution, une civilisation capable de voyager parmi les étoiles. [...] 50 années d'évolution humaine auraient ainsi été différées, du fait que ces projets secrets pourraient contenir une véritable solution à la crise énergétique et environnementale planétaire ainsi qu'à la pauvreté dans le monde. [...] Ce livre, issu d'une enquête qui s'étalerait sur près de 10 années d'investigations, inclut :
  1. les témoignages de pilotes militaires et civils ainsi que de contrôleurs aériens qui auraient suivi au radar la trajectoire de ces « vaisseaux spatiaux » dont la vitesse atteindrait des milliers de kilomètres à l'heure ;
  2. le témoignage de personnes impliquées dans ces opérations qui auraient manipulé des vaisseaux spatiaux, des corps et des débris d'origine extraterrestre ;
  3. le témoignage de personnes qui prétendent que des engins extraterrestres auraient bien été abattus ;
  4. de nouvelles pistes qui concerneraient de nouvelles énergies et de nouveaux systèmes de propulsion, technologies qui seraient déjà au point et qui fonctionneraient, mais qui seraient dissimulées au sein d'opérations « opaques », alors que leur divulgation permettrait, selon l'auteur, de générer une nouvelle civilisation sur terre ;
  5. des témoignages issus du « Strategic Air Command » et de personnes responsables d'armes nucléaires, concernant la profonde inquiétude que les extraterrestres auraient montrée à propos de ces armes nucléaires et du fait que nous implantions des armes dans l'espace ;
  6. des témoignages qui révèleraient l'agenda secret qui se cacherait derrière la « Guerre des étoiles » (le système de missiles stratégiques de défense) qui aurait pour but ultime de faire croire à une menace extraterrestre, alors qu'il n'en existerait aucune, afin d'inciter à la dépense de milliards de dollars à accumuler des armes dans l'espace et ce, à la charge du contribuable américain ;
  7. des dizaines de documents officiels qualifiés d'« ultra-secrets » qui prouveraient que les ovnis existeraient bel et bien, voire que les différents gouvernements de la planète cacheraient la vérité à l'ensemble de leurs peuples depuis plus de 50 ans. »
  • Karmaone, « Le gouvernement de l’ombre garde le secret pour garder le pouvoir », Nexus « sciences & alternatives », no 54,‎ janvier-février 2008, p. 16-17 (résumé)
    « La position du docteur Steven M. Greer à l’égard des extraterrestres est la suivante : si menace il y a, elle se place du côté des autorités militaires qui simulent des enlèvements afin de générer une aliénophobie dans l’opinion et justifier une militarisation de l'espace. »
  • (en) Steven M. Greer (MD), Contact : countdown to transformation : the CSETI experience, 1992-2009 [« CSETI experience, 1992-2009 »], Crossing Point, INc, 8.9 x 6 x 1.1 inches, 23 cm, 455 p. (ISBN 0967323835 et 978-0967323831, OCLC 477408018) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Hidden Truth - Forbidden Knowledge 2006. ISBN 0967323827 (paru en 2008 en français sous le titre "Vérités cachées - Connaissances interdites" aux éditions Nouvelle Terre)
  • Disclosure : Military and Government Witnesses Reveal the Greatest Secrets in Modern History 2001. ISBN 0967323819 (paru en 2004 en français sous le titre "Révélations", 2 t., aux éditions Nouvelle Terre).
  • Extraterrestrial Contact: The Evidence and Implications 1999. ISBN 0967323800.

Articles connexes[modifier | modifier le code]