Stella Snead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stella Snead, née le 2 avril 1910 à Londres et morte dans cette même ville le 18 mars 2006, est une artiste peintre surréaliste et photographe anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1916, la mère de Stella Snead quitte son mari souffrant de maladie mentale, cause d'accès de violence. Elle s'installe à Leicester. Sa fille suit une scolarité dans des écoles traditionnelles.
En 1919, Stella entre dans une école de secrétariat à Sutton (Surrey).
Au cours d'un voyage à Tenerife, en 1936, une amie lui donne l'envie de peindre et dès son retour à Londres, elle s'inscrit à l'académie du peintre Amédée Ozenfant qui a pour autre élève Leonora Carrington.

En 1938, Stella Nead part pour les États-Unis. À Seattle, elle retrouve Ozenfant et elle rencontre le peintre anglais Henry Moore. En 1940, elle s'installe à New York et découvre le Sud-Ouest des États-Unis.
Avec Leonora Carrington, elle fréquente le groupe surréaliste reconstitué à New York autour d'André Breton et Marcel Duchamp. Elle expose pour la première fois à la Gallery 10.

En 1942, elle refait un voyage dans le Sud-Ouest, puis en 1944, elle se rend au Mexique et En 1945, elle rentre en Angleterre.
En 1946, Stella Nead retourne aux États-Unis et s'installe au Nouveau-Mexique dont les paysages l'inspirent. En 1949, E. L. T. Mesens l'invite à exposer dans sa galerie surréaliste de Londres.

En 1950, à cause d'une grave dépression, Stella Nead cesse de peindre. Elle entreprend alors de nombreux voyages, en Inde notamment.
En 1956, elle se passionne pour la photographie et le photo-collage.

En 1987, elle reprend goût à la peinture. Une grande partie de ses tableaux ayant été perdus, elle les recréé à partir de photographies en noir et blanc.

Longtemps ignorée en France, sa première exposition a lieu en janvier 2000 à la Galerie Minsky, à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • « Woman with cats », 1936[1]
  • « Begonias », 1936, huile sur toile
  • « Ecstatic cow », 1943, huile sur toile, 72 × 54 cm, CFM Gallery, New York[2]
  • « Smothered city », 1943, huile sur toile, 36 × 48 cm, CFM Gallery, New York[3]
  • « Sulky lion », 1943, huile sur toile
  • « Advancing monuments », 1946, huile sur toile, 84 × 66 cm, CFM Gallery, New York[4]
  • « Animal kingdom », 1946, huile sur toile, 84 × 72 cm, CFM Gallery, New York[5]
  • « Tomado », 1946, huile sur toile
  • « Animal totems », 1947, huile sur toile
  • « Tilting the horizon », 1949, huile sur toile
  • « Crisis birds », 1950, huile sur bois
  • « Cool garage », 1967, photo-collage, 33 × 42 cm, collection Victoria et Albert musuem, Londres[6]
  • « For going up », 1975, photo-collage
  • « Stupa yell' », 1978, photo-collage, 33 × 42, collection particulière, New York[7]
  • « Snake tongue pier », 1989, huile sur toile
  • « Black mesa », 1992, huile sur toile
  • « Planetary figure », 1992, huile sur toile
  • « Ladies from Afar », 1993, huile sur toile
  • « Sandstorm », 1993, huile sur toile
  • « Arrival on new planet », 1994, huile sur toile
  • « Section of a labyrinth », 1994, huile sur toile
  • « Signals from the Grotto », 1995, huile sur toile

Source bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Georgiana Colvile « Scandaleusement d'elles. Trente quatre femmes surréaliste », Jean-Michel Place, Paris, 1999, pages 277 à 283.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cité dans Colvile, p. 276
  2. Reproduction dans Colvile, p. 278
  3. Reproduction dans Colvile, p. 279
  4. Reproduction dans Colvile, p. 282
  5. Reproduction dans Colvile, p. 283
  6. Reproduction dans Colvile, p. 280
  7. Reproduction dans Colvile, p. 281

Lien externe[modifier | modifier le code]