Stade Chedly-Zouiten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Chedly-Zouiten
{{#if:
Façade du stade Chedly-Zouiten
Façade du stade Chedly-Zouiten
Généralités
Noms précédents Stade municipal Géo-André
Coordonnées 36° 49′ 44″ N 10° 10′ 12″ E / 36.8289, 10.1701 ()36° 49′ 44″ Nord 10° 10′ 12″ Est / 36.8289, 10.1701 ()  
Construction et ouverture
Rénovation 2 janvier 2009-20 mai 2012
Utilisation
Clubs résidents Stade tunisien
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 18 000 places

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
Stade Chedly-Zouiten

Le stade Chedly-Zouiten (ملعب الشاذلي زويتن), anciennement appelé stade Géo-André, est un stade tunisien situé dans le quartier du Belvédère à Tunis.

Il s'agit d'un stade polyvalent de 18 000 spectateurs qui a abrité la coupe d'Afrique des nations 1965. Il a été rénové pour accueillir deux rencontres de la coupe d'Afrique des nations 1994. Longtemps stade principal de la capitale, il est supplanté par le stade olympique d'El Menzah en 1967 puis par le stade olympique de Radès en 2001, tous deux plus grands et plus modernes.

Le Stade tunisien, troisième club de la capitale, y a élu domicile.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue du stade Géo-André

Il porte le nom de Géo André, un sportif français tué durant la campagne de Tunisie, avant de prendre celui de Chedly Zouiten, une figure du football tunisien.

La municipalité de Tunis le ferme le 17 novembre 2006 pour procéder à des travaux de rénovation estimés à 3,4 millions de dinars[1] et provoqués dans un premier temps par des défauts des canaux d'évacuation des eaux pluviales. Ce coût englobe la rénovation du réseau d'assainissement et de drainage des eaux pluviales, la rénovation de la tribune d'honneur, de la tribune de presse, des gradins côté pelouse, des vestiaires, des installations électriques ; les travaux sont lancés le 2 janvier 2009 pour une durée de dix mois[1].

Ce n'est que le 20 mai 2012 que le stade est finalement rouvert[2].

En recherche d'un stade propre à l'équipe football de son club[3], Slim Riahi, président du Club africain, propose en février 2013 une offre officielle à l'État tunisien concernant l'acquisition du stade[4].

Équipements[modifier | modifier le code]

Le stade abrite deux terrains de football gazonnés, dont l'un pour l'entraînement et l'autre pour les compétitions sportives nationales et internationales, un terrain de handball, une piste de 400 mètres, deux fosses de saut, deux stands de tir, une rivière de steeple.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Démarrage des travaux », La Presse de Tunisie, 11 janvier 2009
  2. (fr) « Le stade Zouiten, fermé depuis de nombreuses années, abritera le match S. Tunisien-O. Béja », Tunis Afrique Presse, 18 mai 2012
  3. (fr) « Slim Riahi : « Radès ou El Menzah sinon on construira notre stade », TunisiaFoot.com, 2 janvier 2013
  4. (fr) « Slim Riahi a présenté une offre pour l’acquisition de Chedly Zouiten », Tunisky, 5 février 2013