Chedly Zouiten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réunion du comité de la Ligue de Tunisie de football à laquelle participe Zouiten (deuxième à partir de la gauche)

Chedly Zouiten, né le 11 novembre 1901 à Monastir et décédé le 1er août 1963, est un homme qui occupe une place prépondérante dans l'histoire de l'Espérance sportive de Tunis (EST) et du football tunisien en général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier chirurgien-dentiste tunisien, profession qu'il exerce à titre libéral dans son cabinet de Tunis, il entre à l'EST en 1922 en tant que joueur puis en tant que président durant plus de 40 ans.

Chedly Zouiten donne à l'EST ses couleurs actuelles (rouge et jaune) en 1924. En 1942, il lui donne sa dénomination actuelle. Sous son impulsion, le club s'implique davantage dans la lutte pour l'indépendance de la Tunisie et ainsi s'identifie encore davantage aux couches populaires de la société tunisienne d'où l'EST tire encore aujourd'hui sa popularité.

Ses compétences lui valent d'assumer plusieurs fonctions au même moment — EST, Ligue de Tunisie de football, Confédération africaine de football, Croissant-Rouge, Comité national olympique tunisien — et lui permettent de gérer l'EST avec fermeté. À l'âge de 23 ans, il brigue un premier puis un second mandat de président en 1930.

Il occupe cette fonction sans discontinuité jusqu'à sa mort. Le 1er août 1963, il est tué dans un accident de la route survenu sur la RN1 près de Bir Bouregba alors qu'il rentre de Monastir.

Fils du juriste Youssef Zouiten et d'Aïcha Bourguiba, il est le frère de Smaïn Zouiten, juriste, ancien caïd de Tunis et premier directeur de la sûreté nationale à l'indépendance, et d'Ahmed Zouiten, autre personnalité du football tunisien. Il donne naissance à une fille, Neïla, qui se mariera avec Habib Bourguiba Jr., fils du président de la République tunisienne Habib Bourguiba.

Aujourd'hui, un stade de Tunis porte son nom.