Spartocides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Spartocides (en grec Σπαρτοκίδαι), ou parfois Spartacides, sont les membres d'une dynastie ayant régné sur le royaume du Bosphore (en Tauride, la Crimée actuelle) de 438 à 107 av. J.-C. Ils y succèdent aux Archéanactides et succombent trois siècles plus tard aux attaques des Scythes.

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine de la dynastie est incertaine : elle pourrait être thrace, scythe, sindo-méote ou grecque[1]. Les Spartocides constituent un État à partir de Panticapée qui annexe les cités grecques voisines de la côte comme Théodosie, Gorgippia et Phanagoria, et étend son autorité jusqu'au Tanaïs aux dépens des royaumes scythes. Au Ve et IVe siècles av. J.-C., ils entretiennent des relations commerciales suivies avec Athènes qu'ils ravitaillent en blé, en cuir en poissons séchés et en esclaves[2], et qui accorde les plus grands honneurs et même la citoyenneté à plusieurs d'entre eux.

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

L'arbre suivant présente les membres connus de cette dynastie et mentionne les dates de règne des rois et reines (y compris associés) ; à partir de Pairisadès IV, celles-ci varient selon les auteurs (cf. les articles individuels).


Spartokos Ier
438-433 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Satyros Ier
433-389 av. J.-C.
Séleucos
433-393 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Leucon Ier
389-349 av. J.-C.
Métrodore Gorgippos
389 av. J.-C.-?


Hécataios, roi des Sindoi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Spartokos II
349-344 av. J.-C.
Apollonios Pairisadès Ier
349-310 av. J.-C.
 
Kamasarye
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Satyros II
310 av. J.-C.
Gorgippos Prytanis
309 av. J.-C.
Eumélos
309-304 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
Spartokos III
304-284 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pairisadès II
284-245 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Spartokos IV
245-240 av. J.-C.
Leucon II
240-210 av. J.-C.
 
Alkathoé
 
 
 
 
 
 
Hygiainon
Spartocide ?
210-200 av. J.-C.
Pairisadès (?)
 
 
 
 
 
 
Spartokos V
200-180 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Argotos (2)
 
 
Kamasarye Philoteknos
180-160 av. J.-C.
 
 
 
(1) Pairisadès III
180-170 av. J.-C.
 
 
 
 
 
 
 
 
Pairisadès IV
170 av. J.-C. ?-?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Spartokos VI ?
 
 
Leucon III ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pairisadès V
?-107 av. J.-C.

Titulature[modifier | modifier le code]

La titulature des rois spartocides est connue grâce à des inscriptions. Durant les IVe et IIIe siècles av. J.-C., leur titulature marque la composition hétérogène de leur royaume : ils sont archontes des cités grecques, mais rois des populations locales. Ces souverains gréco-barbares mettent ainsi en avant une des grandes divisions du monde grec, l'opposition entre les Grecs et les non-Grecs, dans le but de montrer leur caractère hellénique[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin analytique d'histoire romaine, 1985, p. 585.
  2. Henri Van Effenterre, L'âge grec -550 à -270, Larousse, Paris, 1969, p. 279.
  3. Christel Müller, « Insaisissables Scythes : discours, territoire et ethnicité dans le Pont nord », dans Pallas, 73 (2007), p. 141-154.

Articles connexes[modifier | modifier le code]