Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SWIFT.

50° 44′ 04″ N 4° 28′ 43″ E / 50.73432, 4.4785 ()

Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication

Description de l'image  Logo swift top.gif.
Création 1973
Dates clés 1977 ouverture du réseau
2001 ouverture aux entreprises privées
Personnages clés Yawar Shah, Francis Vanbever, Gottfried Leibbrandt
Forme juridique SCRL
Siège social Drapeau de Belgique La Hulpe (Belgique)
Activité Services financiers, Transaction informatique
Effectif 1820 personnes
Site web http://www.swift.com/
Chiffre d’affaires 625 million (2007) [1]
en augmentation 6,3 %
Résultat net en augmentation 25 millions EUR

La Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (connue sous l'abréviation de SWIFT[2]) est une société coopérative de droit belge, basée à La Hulpe près de Bruxelles, détenue et contrôlée par ses adhérents parmi lesquels se trouvent les plus grosses banques mondiales. Fondée en 1973, elle a ouvert un réseau opérationnel de même nom en 1977.

Comme elle gère l'enregistrement des BIC, le terme « Code SWIFT » est parfois utilisé pour désigner le BIC.

Description[modifier | modifier le code]

Fondée en 1973 afin de remédier aux flux papier, la société SWIFT gérait 239 banques réparties dans 15 pays[3]. Sous forme de coopérative bancaire, elle fournit maintenant des services de messagerie standardisée de transfert interbancaire et des interfaces à plus de 7 800 institutions dans plus de 205 pays, pour un montant de transactions journalières total se chiffrant en milliers de milliards de dollars US[4].

En 2006, son réseau d'adhérents compte plus de 2 200 personnes morales. Ses principaux clients sont des banques, des sociétés de courtage, des organisations de compensation et des bourses d'échanges partout dans le monde. SWIFT transmet plus de 11 millions de transactions chaque jour.

Le réseau SWIFT[modifier | modifier le code]

Le réseau SWIFT est un réseau interbancaire qui offre une palette de services extrêmement diversifiés : transferts de compte à compte, opérations sur devises ou sur titres, recouvrements, etc.

Il a été créé en 1977 pour remplacer le réseau Télex, jugé trop lent et pas assez fiable. Créé à l'origine avec un protocole BSC, il migre en 1991 vers le réseau Swift II en X.25. Depuis 2004, il utilise un réseau sur IP, SWIFTNet.

La transmission des informations est chiffrée et les procédures d'authentification sont très strictes. La sécurité est assurée par des moyens cryptologiques.

L'intérêt du réseau SWIFT est d'assurer la non-répudiation des échanges : aucun tiers ne peut nier avoir effectué une transaction. SWIFT réalise l'équivalent d'un acte notarial sur l'ensemble des transactions effectuées et ce, quel qu'en soit le montant. Ceci naturellement afin d'en protéger les participants. Si une banque a payé une autre banque (par exemple lors des mécanismes de compensation), la banque créditrice exige la garantie du reçu de ce paiement. SWIFT garantit l'intégrité et l'archivage de tous les reçus, qui sont naturellement déchiffrés au sein des serveurs d'archivage de SWIFT.

Règles de fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les ordres SWIFT font l'objet d'une normalisation poussée afin d'automatiser au maximum leur traitement, et ainsi les exécuter dans les meilleurs délais. Les données classiques d'un virement bancaire : coordonnées bancaires de l'émetteur et du récepteur, un libellé de motif et des zones de service (commission, type de message, etc.), sont rigoureusement codifiées.

Par exemple, les banques y sont identifiées par leur code BIC. La Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication gère l'enregistrement de ces codes. Pour cette raison, le BIC est aussi souvent appelé code SWIFT.

Utilisation à des fins de lutte contre le terrorisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Accord Swift.

À la suite des attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis ont exploité secrètement les données du réseau Swift sans aucune base juridique. Cependant, la justice belge, où la société Swift est domiciliée, a estimé que celle-ci présentait des garanties suffisantes et a abandonné les poursuites judiciaires à son encontre.

En novembre 2009, un accord a été conclu entre les États-Unis et les vingt-sept États membres de l'Union européenne, mais il a été rejeté par le Parlement européen car il ne protégeait pas suffisamment les libertés individuelles.

Un deuxième accord, dit "Swift II" a alors été négocié pour prendre en compte les exigences du Parlement. Il est entré en vigueur le et donne aux autorités américaines l'accès aux données bancaires européennes stockées sur le réseau de la société Swift, avec un certain nombre de restrictions destinées à protéger les données personnelles des citoyens.

Trouver un compte Swift[modifier | modifier le code]

Pour effectuer des virements sur des comptes bancaires en France ou à l'International, on peut utiliser le moteur de recherche interne à Swift : il suffit de passer par l'outil de recherche interne de Swift.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.swift.com
  2. Swift signifie "prompt", "rapide" en anglais, allusion à la rapidité des transferts de fonds effectués via ce réseau
  3. Rate the S.W.I.F.T., politicalfriendster.com
  4. COBIT Case Study: Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (SWIFT)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]