Skylab 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Skylab II
Skylab 2
Données de la mission
Vaisseau Module de commande Apollo
Module de service Apollo
Saturn IB SA-206
Équipage 3
Masse CSM : 19 979 kg
Date de lancement 25 mai 1973
13:00:00 UTC
Site de lancement Centre spatial Kennedy, Floride
LC 39B
Date d'atterrissage 22 juin 1973
13:49:48 UTC
Site d'atterrissage 24° 45′ N 127° 02′ O / 24.75, -127.033
Durée 28 jours 00:49:49
Distance parcourue ~18 500 000 km
Paramètres orbitaux
Nombre d'orbites 404
Apogée 438 km
Périgée 428 km
Période orbitale 93,2 min
Inclinaison 50,0°
Photo de l'équipage
De gauche à droite : Kerwin, Conrad et Weitz
De gauche à droite : Kerwin, Conrad et Weitz
Navigation
Précédent Apollo 17-insignia.png Apollo 17 Skylab2-Patch.png Skylab 3 Suivant

Skylab 2 (également nommée SL-2 ou SLM-1[1]) a été la première mission habitée à destination de Skylab, la première station spatiale américaine. La mission a été lancée par une fusée Saturn IB et emportait un équipage de trois personnes. Le nom de Skylab 2 se réfère également au véhicule utilisé pour cette mission. La mission Skylab 2 a établi un record de durée de vol spatial habité et son équipage étaient les premiers occupants d'une station spatiale à rentrer en vie sur Terre (l'équipage de Saliout 1, Soyouz 11, est mort lors de la rentrée).

Les missions habitées ont été officiellement nommées Skylab 2, 3 et 4. Un manque de communication au sujet de la numérotation a entraîné dans les emblèmes des missions Skylab la numérotation Skylab I, Skylab II, et Skylab 3, respectivement[1],[2].

Équipage[modifier | modifier le code]

Fonction Astronaute
Commandant Charles Conrad, Jr., NASA
4e vol spatial
Pilote Paul J. Weitz, NASA
1er vol spatial
Pilote scientifique Joseph P. Kerwin, NASA
1er et unique vol spatial

Équipage de réserve[modifier | modifier le code]

Fonction Astronaute
Commandant Russell L. Schweickart
Pilote Bruce McCandless, II
Pilote scientifique F. Story Musgrave

Équipage de soutien[modifier | modifier le code]

Paramètres de la mission[modifier | modifier le code]

  • Masse : 19 979 kg
  • Altitude maximale : 440 km
  • Distance : 18 536 730,9 km
  • Lanceur : Saturn IB
  • Amarrage : 26 mai 1973 – 21:56:00 UTC
  • Désamarrage : 22 juin 1973 – 19:48:07 UTC
  • Temps amarré : 26 jours, 21 heures, 52 minutes, 7 secondes,

Sorties extravéhiculaires[modifier | modifier le code]

  • Weitz – EVA 1 – (stand up EVA – trappe latérale du CM)
    • EVA 1 Début : 26 mai 1973, 00:40 UTC
    • EVA 1 Fin : 26 mai 01:20 UTC
    • Durée : 40 minutes
  • Conrad et Kerwin – EVA 2
    • EVA 2 Début : 7 juin 1973, 15:15 UTC
    • EVA 2 Fin : 7 juin 18:40 UTC
    • Durée : 3 heures, 25 minutes
  • Conrad et Weitz – EVA 3
    • EVA 3 Début : 19 juin 1973, 10:55 UTC
    • EVA 3 Fin : 19 juin 12:31 UTC
    • Durée : 1 heure, 36 minutes

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Vue de Skylab lors du survol d'inspection, le bouclier est manquant, un panneau solaire n'est pas complètement déployé et le deuxième est arraché, laissant seulement les câbles.

Lancé le 25 mai 1973[3], le premier équipage Skylab devait réparer la station spatiale, travail le plus urgent. Le bouclier de protection anti-météorites et de protection thermique de Skylab et un des deux panneaux solaires sont arrachés lors du lancement, et le panneau solaire restant a été bloqué. Sans son bouclier thermique et la puissance électrique étant amoindrie, rendant la climatisation du module impossible, Skylab est inhabitable, la température intérieure atteignant 49 °C. L'équipage a dû travailler vite, car les températures élevées à l'intérieur de la station libèreraient des substances toxiques et abîmeraient films et nourriture embarqués[3].

Skylab en orbite, amputée d'un de ses panneaux solaires. La plaque dorée est le bouclier thermique ajouté lors des réparations.

Comme Conrad a fait survoler la station par leur vaisseau Apollo (CSM), Weitz a tenté en vain de déployer le panneau solaire restant à partir de l'écoutille du CSM, tandis que Kerwin le tenait par les jambes. Les astronautes ont constaté que leurs outils étaient insuffisants, et ont dû utiliser une méthode de secours pour amarrer le CSM à Skylab, après que plusieurs autres méthodes ont échoué. De l'intérieur, ils ont déployé une ombrelle pliante avec tiges télescopiques comme parasol de remplacement, conçue en urgence au sol. Le correctif a fonctionné, et la température intérieure a chuté assez bas pour le confort de l'équipage. Deux semaines plus tard, Conrad et Kerwin ont libéré le panneau solaire bloqué lors d'une seconde EVA, ce qui a augmenté la puissance électrique disponible. Sans ce panneau, les deuxième et troisième missions Skylab auraient été incapables de s'acquitter de leurs expériences principales, et le système critique de batterie de la station aurait été sérieusement dégradé[3].

Pendant près d'un mois, ils ont fait d'autres réparations, ont mené des expériences médicales, ont recueilli des données scientifiques concernant la Terre et le Soleil, et ont effectué un total de 392 heures d'expériences. La mission suivit deux minutes une grande éruption solaire avec l'Apollo Telescope Mount ; ils ont pris et retourné quelque 29 000 images de film du soleil[3]. Les deux astronautes de Skylab ont passé 28 jours dans l'espace, ce qui a doublé le précédent record des États-Unis. La mission s'est terminée avec succès le 22 juin 1973, quand Skylab 2 a amerri dans l'océan Pacifique, à 9,6 km du porte-avions USS Ticonderoga. Skylab 2 a établi les records du plus long vol spatial habité, de la plus grand distance parcourue et de la plus grande masse amarrée dans l'espace. Conrad a établi le record de la plus longue durée cumulée passée dans l'espace pour un astronaute.

Insigne de la mission[modifier | modifier le code]

L'insigne de l'expédition Skylab Expedition 1 a été conçu par Kelly Freas, un artiste bien connu ayant une excellente réputation dans la communauté de science-fiction, qui a été suggéré à la NASA par l'auteur de science-fiction et rédacteur en chef Ben Bova. L'insigne montre Skylab au-dessus de la terre avec le soleil en arrière-plan. Dans un article pour la revue Analog Science Fiction/Science Fact magazine, Freas a déclaré : « Parmi les suggestions que les astronautes avaient faites, était l'idée d'une éclipse solaire vue de Skylab. Il est vite devenu évident que cette idée permettrait de résoudre plusieurs problèmes à la fois : elle soulignerait la fonction d'étude solaire de Skylab, elle me donnerait la grande forme circulaire de la Terre comme contrepoint à l'angularité de la station, et établirait fermement la connexion de Skylab à la Terre. En outre, elle donnerait une chance d'obtenir le contraste élevé nécessaire pour une bonne visibilité du minuscule insigne fini... J'ai fait plusieurs études de motifs de nuages sur la planète, en les réduisant finalement à des remous très stylisés. Skylab a été simplifié et simplifié à nouveau, jusqu'à ce qu'il soit devenu tout simplement une forme noire avec une lumière blanche pour la compenser. »

Galerie[modifier | modifier le code]

Le module de commande est exposé au National Museum of Naval Aviation à Pensacola, en Floride :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Skylab Numbering Fiasco », Living in Space, William Pogue Official WebSite,‎ 2007 (consulté le February 7, 2009)
  2. (en) William Pogue, « Naming Spacecraft: Confusion Reigns », collectSPACE (consulté le April 24, 2011)
  3. a, b, c et d Benson, Charles Dunlap and William David Compton. Living and Working in Space: A History of Skylab. NASA publication SP-4208.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Multimédia[modifier | modifier le code]