Skylab 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Skylab III
Skylab 3
Données de la mission
Vaisseau Module de commande Apollo
Module de service Apollo
Saturn IB SA-207
Équipage 3
Masse CSM : 20 121 kg
Date de lancement 28 juillet 1973
11:10:50 UTC
Site de lancement Centre spatial Kennedy, Floride
LC 39B
Date d'atterrissage 25 septembre 1973
22:19:51 UTC
Site d'atterrissage 30° 47′ N 120° 29′ O / 30.783, -120.483
Durée 59 jours 11:09:01
Distance parcourue ~39 400 000 km
Paramètres orbitaux
Nombre d'orbites 858
Apogée 441 km
Périgée 423 km
Période orbitale 93,2 min
Inclinaison 50,0°
Photo de l'équipage
De gauche à droite : Garriott, Lousma et Bean
De gauche à droite : Garriott, Lousma et Bean
Navigation
Précédent Skylab1-Patch.png Skylab 2 Skylab3-Patch.png Skylab 4 Suivant

Skylab 3 (également nommée SL-3 ou SLM-2[1]) est la deuxième mission habitée à destination de Skylab, la première station spatiale américaine. La mission Skylab 3 a commencé le 28 juillet 1973, avec le lancement des trois astronautes par une fusée Saturn IB, et a duré 59 jours, 11 heures et 9 minutes. Un total de 1 084,7 heures ont été compilées par les astronautes de Skylab 3, effectuant des expériences scientifiques dans les domaines d'activités médicales, d'observations solaires, des ressources de la Terre et d'autres expériences.

Les missions Skylab ont été officiellement nommées Skylab 2, 3 et 4. Un manque de communication au sujet de la numérotation a entraîné dans les emblèmes des missions Skylab la numérotation Skylab I, Skylab II, et Skylab 3, respectivement[1],[2].

Équipage[modifier | modifier le code]

Fonction Astronaute
Commandant Alan L. Bean, NASA
2e vol spatial
Pilote Jack R. Lousma, NASA
1er vol spatial
Pilote scientifique Owen K. Garriott, NASA
1er vol spatial

Équipage de réserve[modifier | modifier le code]

Fonction Astronaute
Commandant Vance D. Brand, NASA
Pilote Don L. Lind, NASA
Pilote scientifique William B. Lenoir, NASA

Équipage de soutien[modifier | modifier le code]

Paramètres de la mission[modifier | modifier le code]

  • Masse : 20 121 kg
  • Altitude maximale : 440 km
  • Distance : 39,4 million de km
  • Lanceur : Saturn IB
  • Amarrage : 28 juillet 1973 – 19:37:00 UTC
  • Désamarrage : 25 septembre 1973 – 11:16:42 UTC
  • Temps amarré : 58 jours, 15 heures, 39 minutes, 42 secondes

Sorties extravéhiculaires[modifier | modifier le code]

  • Garriott et Lousma – EVA 1
    • EVA 1 Début : 6 août 1973, 17:30 UTC
    • EVA 1 Fin : 7 août 00:01 UTC
    • Durée : 6 heures, 31 minutes
  • Garriott et Lousma – EVA 2
    • EVA 2 Début : 24 août 1973, 16:24 UTC
    • EVA 2 Fin : 24 août 20:55 UTC
    • Durée: 4 heures, 31 minutes
  • Bean et Garriott – EVA 3
    • EVA 3 Début : 22 septembre 1973, 11:18 UTC
    • EVA 3 Fin : 22 septembre 13:59 UTC
    • Durée : 2 heures, 41 minutes

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Skylab vue lors de l'arrivée de Skylab 3
Éruption solaire photographiée par le télescope ATM
L'astronaute Jack Lousma lors d'une EVA

Au cours de la phase d'approche, des problèmes sont apparus dans le Reaction Control System, système de contrôle d'attitude du vaisseau Apollo (CSM), et une fuite s'est déclenchée. L'équipage a réussi à s'amarrer à Skylab en toute sécurité, mais le problème n'était pas résolu. Une mission de sauvetage, Skylab Rescue, a été envisagée : pour la première fois, un vaisseau spatial Apollo serait lancé depuis le Complexe de lancement 39 pour une mission de sauvetage, rendue possible par la capacité de la station d'accueillir deux Apollo CSM amarrés en même temps. Les astronautes ont finalement résolu le problème, et Skylab Rescue n'a jamais été lancé.

L'équipage, lors de la première EVA, a installé le pare-soleil bi-polaire, l'une des deux solutions pour compenser la destruction du bouclier anti-micrométéorites et de protection thermique, détruit pendant le lancement de Skylab, pour la maintenir à température suffisamment basse. Il a été installé sur le parasol, qui a été déployé à travers un sas hublot pendant la précédente expédition, Skylab 2. Les deux solutions ont été apportées à la station par Skylab 2.

Skylab 3 a poursuivi un programme de recherche médical complet qui étendait les connaissances sur l'adaptation et la réadaptation physiologique humaine au vol spatial, collectées sur la précédente mission. En outre, Skylab 3 a étendu la durée de séjour dans l'espace des astronautes d'environ un mois à deux mois. Par conséquent, les effets de la durée du vol sur l'adaptation physiologique et la réadaptation pourraient être examinés.

Un ensemble d'examens médicaux de base ont été effectués sur toutes les missions Skylab habités. Ces enquêtes de base étaient les mêmes qui ont été effectuées sur Skylab 2, sauf que les tests en vol de Skylab 3 ont été complétés par des tests supplémentaires sur la base de ce que les chercheurs ont appris à partir des résultats scientifiques de Skylab 2. Par exemple, seules des mesures de volume de la jambe par stéréophotogrammétrie, avant et après le vol, et pendant le vol, des mesures de la circonférence maximale du mollet, ont été initialement prévues pour les trois missions Skylab.

En vol, les photographies de Skylab 2 ont révélé le « syndrome de visage bouffi », ce qui a incité l'ajout de nouvelles mesures de périmètre, pendant le vol, du torse et des membres pour recueillir davantage de données sur l'évolution apparente du fluide sur Skylab 3. D'autres tests supplémentaires incluaient des mesures artérielles du débit sanguin par un brassard occlusif placé autour de la jambe, des photographies faciales prises avant et pendant le vol pour étudier le « syndrome de visage bouffi », la compliance veineuse, l'hémoglobine, la gravité spécifique de l'urine, et des mesures de masse d'urine. Ces tests en vol ont donné des informations supplémentaires sur la distribution et l'équilibre des fluides pour obtenir une meilleure compréhension des phénomènes de déplacement de fluides.

Les expériences biologiques Skylab 3 ont étudié les effets de la microgravité sur des souris, des mouches des fruits, des cellules individuelles et en milieux de culture cellulaire. Des cellules pulmonaires humaines ont été transportées pour examiner les caractéristiques biochimiques de cultures de cellules dans l'environnement de microgravité. Les deux expériences sur les animaux, nommées Chronobiology of Pocket Mice and Circadian Rhythm in Vinegar Gnats (Chronobiologie de souris à bajoues et rythme circadien chez des mouches du vinaigre), ont échoué en raison d'une panne de courant 30 heures après le lancement, qui a tué les animaux[3].

Les élèves du secondaire de tous les États-Unis ont participé à des missions Skylab comme les principaux chercheurs des expériences qui ont étudié l'astronomie, la physique et la biologie fondamentale. Les expériences des étudiants réalisées sur Skylab 3 comprenaient l'étude ​​de libration des nuages, les rayons X de Jupiter, l'immunologie in vitro, la formation de toiles d'araignée, la cyclose, la mesure de la masse et l'analyse des neutrons.

La santé de l'équipage a été évaluée sur Skylab en recueillant des données sur la santé dentaire, la microbiologie de l'environnement et de l'équipage, les radiations et les aspects toxicologiques de la station spatiale. D'autres évaluations ont été faites de l'équipement de manœuvre astronaute, de l'habitabilité des quartiers de l'équipage, et des activités de l'équipage ou des expériences de maintenance ont été examinées sur les expéditions Skylab 2 à 4 pour mieux comprendre les aspects de la vie et du travail de la vie dans l'espace.

Insigne de la mission[modifier | modifier le code]

L'insigne circulaire de l'équipage est l'homme de Vitruve de Léonard de Vinci, retouché pour enlever les organes génitaux. L'arrière-plan est un disque comprenant deux parties, l'une représente une moitié du Soleil (avec des taches solaires) et l'autre, une moitié de la Terre, représentant les expériences faites pendant la mission. L'insigne a un fond blanc, sur lequel sont inscrits les noms des astronautes et « Skylab II » avec une bordure rouge, blanche et bleu entourant le tout. Les épouses des astronautes ont eu secrètement un autre graphique montrant une « femme universelle » avec leur prénom à la place de ceux de l'équipage. Des autocollants avec cette représentation ont été placés dans les casiers à bord du module de commande pour surprendre l'équipage.

Galerie[modifier | modifier le code]

Le module de commande Apollo de l'expédition Skylab 3 est actuellement exposé au musée du NASA Glenn Research Center, le Great Lakes Science Center (en) à Cleveland, dans l'Ohio[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Skylab Numbering Fiasco », Living in Space, William Pogue Official WebSite,‎ 2007 (consulté le February 7, 2009)
  2. (en) William Pogue, « Naming Spacecraft: Confusion Reigns », collectSPACE (consulté le April 24, 2011)
  3. (en) Kenneth Souza, Hogan, Robert; Ballard, Rodney, « Programs, Missions, and Payloads – Skylab 3 », Life into Space: Space Life Sciences Experiment, NASA,‎ 1995 (consulté le February 9, 2009)
  4. (en) « NASA Glenn Visitor Center », NASA Glenn Visitor Center, Great Lakes Science Center (consulté le June 20, 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]