Sindar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sindar ou Elfes Gris sont un groupe d'Elfes dans l'œuvre de J. R. R. Tolkien.

Ils faisaient partie à l'origine des Teleri, la troisième et la plus grande des tribus qui entreprit le voyage vers Valinor. Lorsque les Elfes des deux premières tribus (Vanyar et Noldor) atteignirent le Beleriand, ils furent forcés de faire halte, ne pouvant pas traverser la Mer. Oromë abandonna alors les Elfes quelque temps afin de prendre conseil auprès des autres Valar en Valinor. Pendant l'absence du Vala, les Teleri entrèrent également en Beleriand et s'installèrent majoritairement en Ossiriand. De retour d'une entrevue avec le roi des Noldor, Finwë, l'un des deux seigneurs des Teleri durant la Grande Marche (avec son frère Olwë), Elwë, se perdit dans les bois de Nan Elmoth envoûté par Melian la Maia. Son peuple le chercha longtemps, mais en vain.

Quand Ulmo revint pour faire traverser la Mer aux Teleri, certains refusèrent, car Ossë, un Maia vassal d'Ulmo, les avait convaincus de rester en Terre du Milieu. Ceux qui étaient partis à la recherche d'Elwë entendirent l'appel d'Ulmo trop tard, et celui-ci partit sans eux. Ils prirent alors le nom d'Eglath, les Abandonnés, tandis que ceux qui étaient restés à la demande d'Ossë prirent le nom de Falathrim, le Peuple des Côtes. Leur seigneur était Círdan le charpentier. Ils fondèrent les ports de Brithombar et d'Eglarest.

Après quelques années, Elwë réapparut aux côtés de Melian en Doriath, et ils devinrent roi et reine de tous les Elfes du Beleriand issus de la tribu des Teleri. Ceux-ci devinrent les Sindar, les Elfes Gris. Grâce à la sagesse de Melian, ils furent les plus puissants et les plus nobles de tous les Úmanyar, les Eldar qui ne virent jamais la lumière des Arbres de Valinor. Ils vivaient dans tout le Beleriand, mais étaient surtout concentrés sur les côtes (les Falas), dans les bois de Doriath, où Thingol fit bâtir sa capitale souterraine : Menegroth, les Mille Cavernes, par les Nains de Nogrod et Belegost, mais également au nord du Beleriand, en Mithrim ("peuple gris" en sindarin).

Au début du Premier Âge, les Noldor d'Aman revinrent en Terre du Milieu, pourchassant Morgoth qui avait dérobé les Silmarils. Ils s'installèrent en Beleriand, et la cohabitation avec les Sindar ne se fit pas sans heurts : lorsque Thingol apprit que les Noldor avaient massacré les Teleri à Alqualondë, il leur ferma son royaume et interdit à ses sujets de parler leur langue, le quenya. Cependant, en d'autres lieux, Noldor et Sindar se mêlèrent pacifiquement : il en fut ainsi en Nevrast, premier royaume de Turgon.

Au Second Âge, une grande partie des Sindar fit voile vers Valinor avec les Noldor ; mais certains restèrent en Terre du Milieu et, migrant vers l'est, fondèrent des royaumes sylvestres dont la population était essentiellement nandorine. Le plus connu est celui de la Forêt Noire.

Sindar notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Silmarillion.

Références[modifier | modifier le code]