Maiar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maia.

Les Maiar (nom quenya, au singulier : Maia) sont des personnages du légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien, présents notamment dans Le Silmarillion et les Contes et légendes inachevés.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les Maiar font partie des Ainur, les divinités issues de l'esprit d'Ilúvatar, le dieu créateur. Ce sont cependant des esprits de second rang, servant les esprits supérieurs, les Valar. Ils sont beaucoup plus nombreux que ces derniers, mais seule une petite partie d'entre eux sont nommés.

Liste des Maiar[modifier | modifier le code]

Les serviteurs des Valar[modifier | modifier le code]

Les Istari[modifier | modifier le code]

Les Istari, au nombre de cinq, sont connus en Terre du Milieu comme « l'Ordre des Magiciens », chaque magicien étant associé à une couleur et prenant la forme d'un vieillard habillé d'une tunique longue assortie à la couleur qui lui est associée. Ils ont été envoyés par les Valar en Terre du Milieu pour surveiller les actions de l'Ennemi (Sauron). Les trois principaux magiciens de l'ordre ont été envoyés à la partie du monde où Sauron est le plus susceptible de demeurer et d'agir, c'est-à-dire le cadrant noroccidental de la Terre du Milieu. Il s'agit de Saroumane le Blanc (Curunír, le principal de l'ordre), Gandalf le Gris (Olórin) et Radagast le Brun (Aiwendil). Les deux autres sont les magiciens bleus, Alatar et Pallando, qui, du fait d'avoir été envoyés à l'extrème oriental du continent (pour surveiller d'éventuelles actions de Sauron dans cette partie du monde) n'interviennent que très peu dans les œuvres de Tolkien[1]. Lorsque Saroumane s'allia à Sauron il perdit l'attribut de « Blanc » et Gandalf le Gris le remplaça dans le rôle de principal de l'ordre, devenant ainsi « Gandalf le Blanc ».

Tom Bombadil[modifier | modifier le code]

Parmi les hypothèses avancées sur la nature de Tom Bombadil et de son épouse Baie d'Or, deux personnages intervenant dans le roman Le Seigneur des anneaux, il y a celle selon laquelle Bombadil serait un Maia[2].

Les serviteurs de Melkor[modifier | modifier le code]

  • Sauron, le plus fidèle vassal de Melkor et l'un des plus puissants Maiar. Il poursuivit l'œuvre de Melkor après sa chute.
  • Gothmog, est le deuxième vassal de Melkor. Il commandait aux Balrogs et était un Maia corrompu par Melkor.
  • Les Balrogs, dont Gothmog est le prince. Ils étaient également des Maiar.
  • Glaurung, père des Dragons.
  • Draugluin, chef des Loups-Garous, et Thuringwethil, chauve-souris messagère de Sauron, qui apparaissent tous deux dans le Lai de Leithian.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom maia signifie « beau » en quenya[3].

Conception et évolution[modifier | modifier le code]

Les Maiar furent longtemps, dans la pensée de Tolkien, des enfants des Valar : ainsi Eönwë et Ilmarë étaient-ils les enfants de Manwë et Varda, tandis que Gothmog était le fils de Melkor. Cette idée d'enfants des Valar (Valarindi) fut abandonnée par la suite : le texte intitulé Ósanwë-kenta explique que les Valar pouvaient procréer, mais n'en faisaient rien.

Les Maiar furent d'abord appelés « Vanimor », puis « Mairi » et enfin « Maiar », le sens de leur nom « beaux » étant toujours conservé[4].

Critique et analyse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pete Fenlon, A Campaign and Adventure Guidebook for Middle Earth (1982)
  2. Foster, p. 388
  3. Morgoth's Ring, p. 49
  4. Morgoth's Ring, p. 56, note 4

Bibliographie[modifier | modifier le code]