Simon Lamunière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simon Lamunière, juillet 2010.

Simon Lamunière, né le 11 août 1961, est un artiste et commissaire d'exposition suisse. Il vit à Genève.

Après une formation de plasticien à l’École d’arts visuels de Genève, aujourd’hui Haute école d'art et de design (HEAD) puis à la Haute école d'arts appliqués de Bâle, Simon Lamunière développe un travail artistique ouvert à de nombreux médias, où dans la lignée de l'art conceptuel, dominent les questions de médiatisation et de reproductibilité (livre, vidéo) ainsi qu’un goût particulier pour la collection. Collection de « simon » faisant l’objet de sa première exposition personnelle, collection de prénoms aboutissant à un livre « La grande famille », de Kinder surprise, qu’il expose à Attitudes en 1999 et au Mamco[1] en 2003 à Genève. En dépit de sa production et d’une ouverture favorable à une carrière d’artiste, il se tourne dès la fin des années 80 vers le commissariat d’exposition.

Réalisations, exposition et projets[modifier | modifier le code]

Son expérience en tant que commissaire d’exposition débute au Centre pour l'image contemporaine (CIC)[2] à Genève de 1987 à 2003. Il est d'abord responsable de projet de la « Semaine internationale de vidéo » puis conçoit et dirige « Version1.0 » première édition de la biennale « Version » qu’il assurera jusqu’à ce qu’il quitte le Centre en 2004. Parallèlement il conçoit et dirige le site internet de la Documenta X dirigée par Catherine David à Cassel et participe à la création du site du Musée d’art moderne du Luxembourg avec l’artiste français Claude Closky, l’écrivain et critique d’art Jean-Charles Massera, et Benjamin Weil, alors conservateur au musée d'art moderne de San Francisco (SFMOMA).

Depuis le début des années 2000 au sein du Fonds municipal d'art contemporain (FMAC) et du Fond cantonal d'art contemporain (FCAC) de la Ville de Genève il participe activement au projet Neons , un projet d’art public autour de la plaine de Plainpalais. L’enjeu est de placer des œuvres d’artistes sur les toits des immeubles entourant la plaine, espace public, populaire et polyvalent de la ville sur le même principe que les enseignes publicitaires qui bordent la rade de Genève. Des artistes suisses et internationaux ont été invités à participer et à ce jour 9 œuvres sont visibles. Ce sont dans l'ordre de leur création celles de Jérôme Leuba, Sylvie Fleury, Dominique Gonzalez-Foerster, Christian Jankowski (en), Sislej Xhafa (en), Nic Hess, Pierre Bismuth, Christian Robert-Tissot et Ann Veronica Janssens.

En 2009, Simon Lamunière est le directeur d'Utopics, la 11ème « exposition suisse de sculpture » [3] qui a lieu entre septembre et novembre à Bienne. Cette exposition a rassemblé une cinquantaine d’artistes, de micronations et d’associations dans la ville[4] et donnée lieu à la publication "Utopics: Systems and Landmarks". Entre 2000 à 2011, il est le commissaire d’exposition Art|Unlimited [5], la section pour les œuvres monumentales présentées à Art Basel, une des foires internationales de l’art les plus renommée. Depuis 2012, il préside le comité du salon d'art international de Genève, Artgenève dirigé par Thomas Hug,

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Enseignant en histoire de l’art vidéo et numérique à l'ECAL de 1996 à 2004, Lausanne.
  • Professeur d’art numérique à la Haute école d'arts appliqués de 1998 à 2001, Bâle.
  • Intervenant à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) de 2001 à 2008, Lausanne.
  • Enseignant en histoire de la vidéo et des nouveaux médias à la Haute école d'art et de design (HEAD) de 2004 à 2008, Genève.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Cofondateur d'Ardeis, société d'édition d'oeuvres d'art et de la galerie 2M2
  • Expert indépendant et consultant en art contemporain
  • Membre de la commission du Fonds cantonal d’art contemporain de Genève depuis 2004.
  • Membre de la commission du Fonds municipal d’art contemporain de Genève de 1997 à 2003.
  • Membre de la commission fédérale des beaux-arts, Berne, 2001.
  • Expert pour Sitemapping, Office fédéral de la culture, 2000 – 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. interview de Simon Lamunière, sur le site du Mamco
  2. Centre pour l'image contemporaine
  3. ESS/SPA
  4. entretien vidéo de présentation de l'exposition
  5. , Vidéo Art Basel 2007 [http://fww.wideo.fr/video/iLyROoaftK7j.html Interview of Simon Lamunière

Utopics: Systems and Landmarks.

Liens externes[modifier | modifier le code]