Sicon de Bénévent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sicon de Bénévent (Italien: Sicone I di Benevento ), mort en septembre 832, est un noble Lombard du IXe siècle qui devient prince de Bénévent de 817 à sa mort[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

solidus avec l'effigie de Sicon barbu à l'avers et de l' Archange Saint-Michel au revers

Sicon se réfugie à Bénévent en 810 et obtient la protection de prince Grimoald IV contre le roi Pépin d'Italie. Il devient l'un des conseillers de son protecteur qui le nomme ensuite Gastald d'Acerenza.

Après le meurtre de Grimoald IV en juillet 817, Sicon se fait élire en octobre de la même année prince par les habitants de Bénévent avec l'appui de Radelgise comte de Conza, soupçonné comme lui d'avoir participé au complot qui s'est conclu par la mort du prince. Radelgise se retire en 826 au Monastère de Mont-Cassin peut être pour expier son crime.

Sicon comme son prédécesseur reconnait l'autorité de Louis le Pieux qui reçoit ses ambassadeurs à Herstal en 818 lorsqu'ils viennent « excuser leur maître sur la mort de son prédécesseur »[2]. Sicon cherche à agrandir sa principauté au dépend des Byzantins. Vers 831 il assiège en vain Naples qui est sous leur protection mais l'oblige à payer tribut. Pour consolider sa position il s'allie avec Guy Ier de Spolète qui épouse sa fille. Il meurt en octobre 832 après un règne de 12 ans et 2 mois d'après le « Chronicon Salernitanum ».

A sa mort il laisse trois enfants:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel Traité d'études byzantines I. La Chronologie, Presses universitaires de France, Paris 1956, « Princes Lombards de Bénévent et de Capoue » p. 419
  2. Eginhard Vie de Louis le Débonnaires A.D. 818.

Source[modifier | modifier le code]

Source primaire[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]