Sheenboro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sheenboro
Chemin de Sheenboro
Chemin de Sheenboro
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Comté ou équivalent Pontiac
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Shamus Morris
2013-2017
Constitution 1er janvier 1869
Démographie
Gentilé Sheener
Population 122 hab. (2014)
Densité 0,22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 00″ N 77° 14′ 00″ O / 45.966672, -77.23333845° 58′ 00″ Nord 77° 14′ 00″ Ouest / 45.966672, -77.233338  
Superficie 56 517 ha = 565,17 km2
Divers
Code géographique 84095
Localisation
Localisation de Sheenboro dans le Pontiac
Localisation de Sheenboro dans le Pontiac

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sheenboro

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sheenboro

Sheenboro est une municipalité du Québec (Canada), située dans la MRC de Pontiac en Outaouais[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Sheenboro est située à 40 km au nord-ouest de Waltham, entre Rapides-des-Joachims et Chichester, bornée au sud-ouest par la rivière des Outaouais. La population est concentrée dans la partie sud-est du territoire. Le recensement de 2011 dénombre 130 Sheeners, soit 22 % de moins qu'en 2006[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

« En 1856, est érigée la municipalité du canton de Sheen; les cantons d'Esher, d'Aberdeen et de Malakoff lui seront annexés en 1869. Cet amalgame territorial résulte en bonne partie des vicissitudes de l'arpentage et du peuplement relativement tardif des lieux, au milieu du XIXe siècle. La paroisse de Saint-Paul-de-Sheenborough fera l'objet d'une érection canonique en 1872. Les Sheeners doivent leur gentilé à un canton québécois proclamé en 1849 dont le nom évoque probablement un village anglais du comté de North Surrey, célèbre par les ruines d'un superbe château. Les noms des cantons d'Aberdeen (1870), d'Esher (1902) et de Malakoff (1920) évoquent respectivement une ville d'Écosse, une agglomération résidentielle de la banlieue sud-ouest de Londres et la fortification principale pour défendre Sébastopol (Crimée), prise par l'armée française en 1855. Le bureau de poste local, dénommé Sheenboro (« Sheenborough »), ouvrait ses portes en 1870. La forme « Sheenboro » s'est imposée dans l'usage vers le milieu du XXe siècle. En 2003, la municipalité des cantons unis de Sheen-Esher-Aberdeen-et-Malakoff est devenue la municipalité de Sheenboro »[3].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Très étendue, Sheenboro est reconnue pour sa flore et la présence de nombreuses plantes rares au Québec. Cette reconnaissance se concrétise par la présence des réserves écologiques James-Little et du Ruisseau-de-l'Indien, ainsi que de la forêt ancienne de la Rivière-Schyan et la forêt refuge du Rocher-à-l'Oiseau sur son territoire.

Le rocher à l'Oiseau est aussi reconnu pour la présence de peintures rupestres sur ses flancs.

Une bonne partie de l'ouest du territoire fait partie des zecs Saint-Patrice et Rapides-des-Joachims, deux territoires de gestion faunique pour la chasse.

« Shenboro : bar, restaurant, épicerie, gas »


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rapides-des-Joachims Lac-Nilgaut Rose des vents
N
O    Sheenboro    E
S
Drapeau de l'Ontario Ontario Chichester,
L'Isle-aux-Allumettes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Sheenboro », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. http://www12.statcan.ca/census-recensement/2011/dp-pd/prof/index.cfm?Lang=F
  3. Commission de toponymie du Québec : Sheenboro


Lien externe[modifier | modifier le code]