Serpis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Serpis
Rio Serpis passant à Gandie.
Rio Serpis passant à Gandie.
Caractéristiques
Longueur 74,5 km
Bassin 752,8 km2
Bassin collecteur Serpis
Débit moyen 2,5 m3/s
Régime méditerranéen
Cours
Source aux pieds du Parc naturel du Carrascal de la Font Roja
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Gandie
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Espagne Espagne

Le Serpis est un fleuve côtier des provinces d'Alicante et de Valence, dans la Communauté valencienne, au sud-est de l'Espagne.

Il a donné son nom à un journal du matin publié à Alcoy à la fin du XIXe siècle, ainsi qu'à différentes marques de produits, notamment des olives et de l'absinthe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Serpis naît aux pieds du Parc naturel du Carrascal de la Font Roja, de l'union des ravins de Polop et du Troncal. Il n'existe qu'à l'époque des pluies dans cette partie. Aux environs d'Alcoy, il s'unit, par sa rive gauche, au Río Barchell, qui lui, alimenté par les eaux d'une partie de l'aquifère de la Sierra de Mariola, coule toute l'année. À partir de là, il est appelé Riquer, ce n'est qu'après avoir reçu, par sa rive droite, les eaux continues bien que de faible débit, du Río Molinar, qu'il est appelé Serpis ou rivière d'Alcoy (Riu d'Alcoi en valencien). Il reçoit ensuite, par sa rive droite, les eaux du ravin du Cinc et de la source du Chorrador.

Le Serpis traverse ensuite Cocentaina, où il s'unit, par sa rive droite, au Río Frainos, également connu sous le nom de rivière de Penàguila, Alquería de Aznar et Muro de Alcoy. À sa sortie, il reçoit par sa rive gauche les eaux du Río de Agres, avant d'arriver à Beniarrés, où se trouve la seule retenue construite sur le fleuve. Après avoir reçu les eaux du ravin de la Encantada, il traverse ensuite Lorcha, entrant dans un impresssionant défilé duquel il ressort à Villalonga, poursuit à Potríes, Beniarjó, Almoines et se jette dans la Mer Méditerranée à Gandie, peu après s'être uni à son principal affluent, le Río Vernisa. Ses deux derniers kilomètres sont navigables.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime fluvial est méditerranéen, avec un débit maximal en janvier et un débit minimal en août. Il peut avoir de fortes crues en automne, dues aux pluies torrentielles. La crue du 1er octobre 1986 porta son débit à Beniarrés à 770 m3/s. Le 3 novembre 1987 il déborda à Gandie suite à des pluies de 720 mm en 24 heures. La retenue de Beniarrés, de 30 hm3, sert à réguler son débit et permet l'irrigation des cultures de la comarque de la Safor.

Faune[modifier | modifier le code]

Perches soleil, carpes, truites arc-en-ciel et barbeaux, ainsi qu'une espèce locale : le samarugo ou valencia hispanica.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • S. de Miñano y de Bedoya, Diccionario geográfico-estadístico de España y Portugal, Madrid, 1826, p. 108.
  • J. Pellicer Bataller, De la Mariola a la Mar. Viatge pel riu Serpis, Col.lectiu de Mestres de la Safor, Bellreguard, 1997.
  • C. Cortés Samper, Población y economía rural en la Montaña de Alicante, Publicaciones de la Universidad de Alicante, 2009, p. 73.