Salam Fayyad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salam Fayyad
سلام فياض
Salam Fayyad en 2011.
Salam Fayyad en 2011.
Fonctions
6e Premier ministre de l'Autorité palestinienne
Président Mahmoud Abbas
Gouvernement Fayyad
Prédécesseur Ismaël Haniyeh
Successeur Rami Hamdallah
Biographie
Date de naissance 1952
Lieu de naissance Dayr al-Ghassun
Nationalité palestinienne
Parti politique Troisième voie

Salam Fayyad
Premiers ministres de l'Autorité palestinienne

Salam Fayyad (en arabe : سلام فياض;), né en 1952 à Deir al-Ghusun, est un homme politique palestinien indépendant. Ministre des Finances depuis le 17 mars 2007, il est désigné Premier ministre de l'Autorité palestinienne le 15 juin 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est titulaire d'un diplôme d'ingénierie à l'Université américaine de Beyrouth et d'un doctorat d'économie à l'Université du Texas à Austin. Après l'obtention de son doctorat, il travaille en Jordanie à Amman puis enseigne à l'Université du Yarmouk. Il fait ensuite de la recherche à l'Université du Texas et travaille à la Banque mondiale à Washington de 1987 à 1995. Il est le représentant résident en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza du Fonds monétaire international jusqu'en 2001, puis dirige brièvement l'Arab Bank en Cisjordanie.

Apprécié par l'administration américaine, il est nommé ministre des Finances par Yasser Arafat en 2002 puis en 2005 par le Premier ministre Ahmed Qoreï, sous la présidence de Mahmoud Abbas. Il est vu par les Occidentaux et les Israéliens[1] comme une personne qui lutte contre la corruption et les malversations. Il dirige également le directorat du Fonds palestinien d'investissement.

Il est remplacé par Omar Abdel-Razeq dans le Gouvernement Ismaël Haniyeh de mars 2006. Il fonde alors le parti de la « Troisième voie » qui se présente aux élections législatives suivantes.

Suite à l'accord sur un gouvernement d'union nationale palestinien entre Fatah et Hamas, il accepte le poste de ministre des Finances dans le gouvernement palestinien d'union nationale de mars 2007.

Après le limogeage du gouvernement par le Président Mahmoud Abbas suite aux tensions interpalestiniennes et à la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas, il est désigné en Cisjordanie pour former un nouveau gouvernement de l'Autorité palestinienne, le 15 juin 2007. Ce nouveau cabinet réduit prête serment le 17 juin.

Le 7 mars 2009, il annonce sa démission afin d'ouvrir la voie à un cabinet d'union nationale dans le cadre d'une réconciliation avec le Hamas.

Suite à la perte de légitimité de l'Autorité palestinienne causée par l'échec des négociations avec Israël, Fayyad démissionne le 14 février 2011 et est aussitôt reconduit dans ses fonctions par Mahmoud Abbas. Ce remaniement gouvernemental vise à redonner à l'Autorité Palestinienne une légitimité politique et une considération suffisante pour pouvoir peser davantage dans le processus de paix. Dans la foulée, le Président Abbas a annoncé la tenue d'élections municipales en juillet 2011 et d'élections législatives et présidentielles avant septembre. Toutefois le Hamas a immédiatement rejeté ces élections car venant d'un gouvernement sans légitimité (le mandat du Président de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas a expiré en janvier 2009 et celui du Conseil législatif palestinien en janvier 2010) et a déclaré que non seulement il ne participerait pas à ces élections mais empêcheraient leur tenue dans la Bande de Gaza.

Ce politicien volontariste a fait du développement économique et de la modernité de la Cisjordanie ses priorités. Le plan Fayyad est un pari gagné, à en croire les chiffres puisque, entre 2008 et 2010, le PIB a progressé de 17,2 % selon le FMI.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Un temps pour la guerre, un temps pour la paix, Shimon Peres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]