S. G. F. Brandon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brandon.

Samuel George Frederick Brandon (1907-1971) a été, à partir de 1951, professeur de religion comparée à l'université de Manchester (Royaume-Uni).

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

S. G. F. Brandon débuta sa réflexion sur le Nouveau Testament avec son ouvrage La chute de Jérusalem et l'Église chrétienne (The Fall of Jerusalem and the Christian Church (1951)). Une de ses thèses les plus célèbres, qui ouvrit un large débat parmi les exégètes, consistait à démontrer que Jésus avait été le chef politique d'un courant juif révolutionnaire ayant subi une forte influence du mouvement zélote. Son argumentation est développée dans son livre, paru en 1967 Jésus et les Zélotes: Recherche sur le facteur politique dans le christianisme primitif[1].

Cette thèse, qui provoqua de vives réactions dans le monde entier, présente Jésus comme un activiste politique ayant lutté énergiquement contre les pouvoirs constitués palestiniens (Les forces d'occupation romaines, mais aussi l'aristocratie juive de Jérusalem qui collaborait avec elles).

Publié en 1968, son ouvrage Le Procès de Jésus de Nazareth[2] porte sur l'événement de la chute du Temple de Jérusalem (70 ap. Jc.) et ses répercussions sur l'émergence de la foi chrétienne, se basant principalement sur une étude approfondie de l'évangile de Marc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brandon a été diplômé de l'université de Leeds (Royaume-Uni). Il fut ordonné prêtre anglican en 1932 après une formation dans la ville de Mirfield (Royaume-Uni). Il exerça la prêtrise durant sept années, puis s'engagea comme aumônier militaire durant la Deuxième Guerre mondiale, avant d'entamer une carrière universitaire en 1951.

Ouvrages de S. G. F. Brandon[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • Jésus et les Zélotes. Recherche sur le facteur politique dans le christianisme primitif (Ed. Flammarion, réédition en 1993).

En anglais[modifier | modifier le code]

  • The Fall of Jerusalem and the Christian Church (1951)
  • Time and Mankind: An Historical and Philosophical Study of Mankind's Attitude to the Phenomena of Change (1954)
  • Man and His Destiny in the Great Religions: An Historical and Comparative Study (1962)
  • Creation Legends of the Ancient Near East (1963)
  • The Saviour God: Comparative Studies in the Concept of Salvation (1963) editor, contains Brandon’s « The Ritual Technique of Salvation in the Ancient Near East »
  • The Judgment of the Dead: The Idea of Life after Death in the Major Religions (1967)
  • Jesus and the Zealots: A Study of the Political Factor in Primitive Christianity (1967)
  • The Trial of Jesus of Nazareth (1968)
  • Religion in Ancient History: Studies in Ideas, Men, and Events (1969)
  • A Dictionary of Comparative Religion(1970)
  • Ancient Empires (1970)

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ed. Flammarion, 1975 pour la traduction française
  2. "The Trial of Jesus of Nazareth" (Non traduit en français).