Rue Daru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
8e arrt
Rue Daru
Rue Daru vue depuis la rue de Courcelles.
Rue Daru vue depuis la rue de Courcelles.
Situation
Arrondissement 8e
Quartier Quartier du Faubourg-du-Roule
Début 254 rue du Faubourg-Saint-Honoré
Fin 75 rue de Courcelles
Historique
Création 1790
Dénomination 1867
Ancien(s) nom(s) Rue de la Croix-du-Roule (1790-1796 ; 1815-1867) ; Rue de Milan (1796-1815)

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Daru
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

48° 52′ 40″ N 2° 18′ 06″ E / 48.877795, 2.301539 ()

La rue Daru est une voie du 8e arrondissement de Paris. Elle commence no 254, rue du Faubourg-Saint-Honoré et se termine no 75, rue de Courcelles.

Historique[modifier | modifier le code]

La voie fut ouverte en 1790 sous le nom de rue de la Croix-du-Roule. En 1796, elle prit le nom de rue de Milan pour commémorer la prise de Milan par les troupes françaises de Napoléon Bonaparte le 15 mai 1796. Elle reprit sa dénomination d'origine en 1815, avant d'être rebaptisée rue Daru en 1867 en mémoire du comte Daru (1767-1829), historien et homme d'État.

Une décision ministérielle du 4 mai 1816 a fixé à 10 mètres la moindre largeur de la rue[1].

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

À ce numéro, se trouva également un bâtiment détruit : l'hôtel d'Isabel Pesado de la Llave (1832-1912), duchesse de Mier[2], riche aristocrate mexicaine et philanthrope. Elle quitta le Mexique en 1899 à la mort de son mari, Antonio de Mier de Celis, duc de Mier, fondateur de la Banque nationale du Mexique, et vint finir ses jours à Paris dans l'hôtel de la rue Daru.

  • no 22 : Cercle d'escrime Hoche (fondé en 1910)[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Félix Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, Paris, Imprimerie de Vinchon, 1844-1849, p. 168
  2. a et b Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris. 8e arrondissement, éditions Hachette, 1910, p. 62