Royaume d'Aragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aragon.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Couronne d'Aragon.

41° 39′ N 0° 54′ O / 41.65, -0.9 ()

Royaume d'Aragon
Reino d'Aragón (an)

Regne d'Aragó (ca)
Reino de Aragón (es)

1035 – 1707

Drapeau Blason
Informations générales
Statut Royaume
Capitale Saragosse
Langue navarro-aragonais, latin, catalan, espagnol, arabe
Religion catholicisme

Entités suivantes :

Le royaume d'Aragon est une entité politique du nord-est de la péninsule Ibérique, née en 1035 de l'union des comtés d'Aragon, du Sobrarbe et de la Ribagorce et disparue en 1707 avec son intégration au sein du royaume d'Espagne par les décrets de Nueva Planta.

Avant le royaume[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, les territoires de l'actuel Aragon font partie de la province romaine de Tarraconaise, et répondent en partie à la Celtibérie des anciens.

La première émanation de l'Aragon, le comté, naît sur les ruines de la Marche d'Espagne carolingienne, initialement sous protectorat franc, qui confie à Aureolus le gouvernement d'une petite zone montagneuse des Pyrénées centrales. Le comté prit son nom de la rivière éponyme. Un chef de famille de la région, Aznar Galíndez prend le contrôle de la ville de Jaca et le titre de comte d'Aragon. Aznar se libère peu à peu de la tutelle des Francs et opère un rapprochement avec le roi de Pampelune, allié à l'époque aux Banu Qasi.

L'alliance avec le royaume de Navarre perdure durant les règnes successifs des descendants d'Aznar et se renforce en [Quand ?] avec le mariage de l'arrière-arrière-petite-fille d'Aznar, la comtesse Endregoto avec García II de Navarre: la couronne comtale passe à leur fils Sanche II de Navarre, et reste dévolue aux rois de Navarre jusqu'en 1035, date de la mort du roi Sanche III de Navarre, du partage de la succession entre les quatre fils de ce dernier et l'erection du comté en royaume, attribué à Ramire.

Histoire du royaume[modifier | modifier le code]

Le royaume d'Aragon était alors fort resserré : il s'agrandit par des conquêtes successives au XIe siècle pour rassembler, outre l'Aragon proprement dit, les comtés de Sobrarbe et de Ribagorce.

Les rois d'Aragon, participant à la Reconquista, développèrent le royaume hors de son réduit pyrénéen pour le porter sur l'Èbre. Le roi Alphonse Ier le Batailleur conquit Saragosse qui devint la capitale du royaume. L'Aragon atteignit alors ses frontières actuelles, qui sont celles de l'actuelle communauté d'Aragon.

Avec le mariage de la reine Pétronille d'Aragon et du comte Raimond-Bérenger IV de Barcelone en 1137, il devint l'un des royaumes composant la Couronne d'Aragon. Il faut signaler à cet égard que le titre de « roi d'Aragon » désigne souvent non seulement le souverain du royaume d'Aragon, mais aussi et surtout le souverain de la couronne d'Aragon. L'Aragon conserva toutefois son particularisme à l'intérieur de la couronne d'Aragon, grâce à ses Cortes (parlement général) et aux pouvoirs étendus de sa noblesse. De plus, l'Aragon était le seul royaume à l'intérieur de la couronne à parler le castillan et l'aragonais et non le catalan.

Articles connexes[modifier | modifier le code]