Guillaume de Jumièges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Guillaume de Jumièges

Description de cette image, également commentée ci-après

Lettre majuscule d'un manuscrit du XIe siècle présentant Guillaume de Jumièges offrant sa Gesta Normannorum ducum à Guillaume le Conquérant

Autres noms Calculus
Activités Moine de l’abbaye de Jumièges
Naissance vers 1000
Décès après 1070

Œuvres principales

Gesta Normannorum ducum

Guillaume de Jumièges[1] ou Guillelmus Gemeticensis[2] est un chroniqueur anglo-normand de langue latine du XIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Contemporain de la conquête de l'Angleterre, Guillaume de Jumièges est l’un des premiers auteurs à évoquer les événements de 1066. Lui-même est une figure énigmatique qui n’est connue comme moine de l’abbaye de Jumièges que par son épître dédicatoire à Guillaume le Conquérant. Comme il mentionne également qu’il fut le témoin oculaire de quelques événements du règne de Richard III (1026-1027), il semble raisonnable de supposer qu’il est né autour de l’an 1000. Il est probablement entré au monastère au cours du premier tiers du XIe siècle et a été éduqué par Thierry de Mathonville. Selon Orderic Vital, le surnom de Guillaume était « Calculus », mais il n’a pas révélé la signification de ce surnom. Sa mort, postérieure à 1070, n’a pas été consignée.

Guillaume de Jumièges était un Normand écrivant d’un point de vue normand et, quoiqu’il n’ait été qu’un moine sans aucune expérience militaire, il a relaté les accomplissements de son peuple avec fierté. Il fut le compilateur original de l’histoire des Ducs de Normandie connue sous le nom de Gesta Normannorum ducum (« Histoire des Ducs de Normandie »), écrit vers 1070. Cette geste a été bâtie sur le cadre d’une histoire précédente compilée par Dudon de Saint-Quentin, De moribus et actis primorum Normannorum ducum (« Coutumes et actions des premiers Ducs de Normandie »), rédigée quelque part entre 996 et 1015. Cette œuvre fut commanditée par le duc Richard Ier et renouvelée par son fils Richard II (996-1026), ainsi que par son demi-frère, le comte Raoul d’Ivry. L’œuvre de Dudon est reprise dans les années 1050 par Guillaume de Jumièges qui a révisé, abrégé et mis à jour son De moribus en y ajoutant une relation des règnes des ducs Richard II (996-1026), Richard III (1026-7), Robert Ier (1027-35) et Guillaume II (1035-1087).

Ayant fini son travail vers 1060, Guillaume de Jumièges le reprit, après que Guillaume le Conquérant fut devenu roi d’Angleterre, pour y ajouter l’épisode de la conquête normande de l’Angleterre et relater les événements jusqu’à 1070. Les Gesta Normannorum ducum ont été ensuite augmentés au XIIe siècle par les moines chroniqueurs Orderic Vital et Robert de Torigni.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gesta Normannorum ducum.

Gesta Normannorum ducum achevé vers 1071-1072 a connu plusieurs éditions modernes :

  • Éd. François Guizot, Paris, Brière, 1826[3]. Traduction en français. En ligne sur Gallica[4].
  • Éd. Jean Marx, Paris, A. Picard, 1914[5].
  • Éd. Elisabeth Van Houts, 2 volumes, Oxford, Clarendon Press, 1992 et 1995[6]. Texte latin et traduction anglaise en regard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Forme courante en français. Cf. Notice n° : FRBNF12297333
  2. Forme internationale en latin. Cf. Notice n° : FRBNF12297333
  3. Notice BnF de l'éd. François Guizot.
  4. Cette édition en ligne sur Gallica et Gallica2 n'est pas entièrement de Guillaume de Jumièges. Le livre n'indique pas les ajouts d'Orderic Vital et de Robert de Torigni, tous les événements postérieurs à 1070 ne pouvant avoir été écrits par Guillaume de Jumièges. Le livre VIII qui correspond à une biographie d'Henri Ier Beauclerc est, par exemple, entièrement l’œuvre de Robert de Torigni.
  5. Notice BnF de l'éd. Jean Marx.
  6. Notice BnF de l'éd. Elisabeth Van Houts.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Johannes Steenstrup, Jens Worsaae, Les Invasions normandes en France : étude critique, Paris, Albin Michel, 1969
  • Pierre Bouet, « Les Sources historiographiques de la Normandie romane », les Siècles romans en Basse-Normandie, Art de Basse-Normandie, n° 92, 1985, p.18-27

Liens externes[modifier | modifier le code]