Rafael Andia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rafael Andia, né à Mont-de-Marsan le 30 novembre 1942, est un guitariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en France en 1942 de parents Républicains espagnols, Rafael Andia étudie d’abord le violon mais il se sent attiré par sa tradition musicale familiale[1]. Le flamenco qu’il pratique alors pendant plusieurs années cède la place ensuite à la guitare classique, mais sa vision de celle-ci reste durablement sous cette première influence[2].

Rafael Andia a marqué sa génération par une activité guitaristique des plus complètes. Sa réputation résonne autant dans le domaine contemporain où il a créé certaines des pièces les plus significatives de l'écriture de notre temps [3] , que dans celui de la musique ancienne (il a très largement contribué au renouveau de la guitare baroque, particulièrement à travers l'œuvre pour guitare de Robert de Visée, tant comme guitariste que comme chercheur au CNRS), ou encore dans celui de la guitare espagnole[4], dont il a popularisé les techniques de jeu au sein de l'école française, en tant que professeur de guitare classique et baroque à l'École normale de musique de Paris depuis 1971.

Compositeur et directeur de collections, il apporte régulièrement sa contribution au répertoire pédagogique, ancien, classique ou contemporain.

Disques[modifier | modifier le code]

Créations[modifier | modifier le code]

guitare seule :

autres :

  • Claude Ballif Poème de la Félicité, pour trois voix de femme, perc. et guitare dir. Yves Prin, Radio- France 1979
  • Bruno Ducol Des Scènes d’Enfants, avec Renaud François, flûte, Radio-France 1984
  • Christiane Le Bordays Concerto de Azul, Orchestre de Nice-Côte d’Azur, dir. Pol Mule, Radio-France 1976
  • Tod Machover Déplacements, pour guitare amplifiée et bande magnétique, Festival de la Jeune Musique, Varsovie 1984 (création pour l’Europe)
  • Philippe Manoury Musique, pour deux harpes, deux perc., mandoline et guitare, dir.Guy Reibel, Radio-France 1986
  • Yoshihisa Taïra Pénombres I et II, (version pour une seule guitare et douze cordes), Ensemble Ars Nova, dir. Philippe Nahon, Maison de la Culture de La Rochelle 1988
  • Jean Jacques Werner Duo Concertant, avec Francis Pierre, harpe, Radio-France 1977

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1969: "Etalonnage d'un spectromètre Ebert-Fastie", thèse université Paris VI
  • 1970 : "Infrared Absorption Spectrum of Methane from 2884 to 3141 cm-1", L. Henry, N. Husson R. Andia et A. Valentin, Journal of molecular spectroscopy 36, 511-520 (1970)
  • 1978 : La Guitare Baroque, Paris, Les Goûts Réunis
  • 1981 : Le Guide de la Guitare, Paris, éditions Mazarine, articles Le Répertoire de la Guitare et Le Flamenco
  • 1985 : La Guitare, Paris, éditions Jean-Claude Lattès, à paraître
  • 1999 : Robert de Visée, les deux livres pour guitare (1682-1686) , Paris, Éditions musicales transatlantiques, en collaboration avec Hélène Charnassé et Gérard Rebours (ISBN 2903933510)
  • 2000 : Francisco Tárrega, the collected guitar works, Heidelberg, Chanterelle verlag, préface des deux volumes.

Collections[modifier | modifier le code]

La Guitare contemporaine, collection Rafael Andia

Guitarra Ibérica, collection Rafael Andia

Rafael Andia,

  • Canciones Flamencas antiguas pour deux guitares
  • Improvisación al Estudio de Cano
  • Impulsivo
  • Flamenco Miniatura, 8 pièces pour débutants

Miguel Castaños

  • Flamenco de base

Williams Montesinos

  • Imágenes para Aguirre

José-Luis Narvaez

  • Cerro de la Luna
  • Rumba
  • Sonata Flamenca pour deux guitares
  • Visión Clásica del Flamenco

Joaquín Turina

  • Cinq Danses Gitanes, op. 55 pour guitare
  • Tango, op 8 n°2 pour guitare

Narciso Yepes

  • Jeux Interdits pour 4 guitares

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article des Cahiers de la Guitare numéro 71 (Rencontre avec Rafael Andia)
  2. Dictionnaire des Interprètes, Paris, Robert Laffont, 1982
  3. Articles des Cahiers de la Guitare numéros 12 et 17 (Tristan Murail, interview et analyse de “Tellur” et L’œuvre de Jolivet pour guitare seule)
  4. Articles des Cahiers de la Guitare numéros 42 et 43 (Turina et la guitare), 46 (Don Juan Parga, le chaînon manquant), et 77(José-Luis Narvaez, une musique à visage humain)

Liens externes[modifier | modifier le code]