Queen Elizabeth Prize for Engineering

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prix d'ingénierie de la Reine Elizabeth
Nom original Queen Elizabeth Prize for Engineering
Description Prix récompensant une contribution majeure en ingénierie
Organisateur Royal Academy of Engineering
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Date de création 2013
Dernier récipiendaire Drapeau des États-Unis Marc Andreessen, Drapeau du Royaume-Uni Tim Berners-Lee, Drapeau des États-Unis Vinton Cerf, Drapeau des États-Unis Robert Kahn, Drapeau de la France Louis Pouzin
Site officiel www.qeprize.org

Le Queen Elizabeth Prize for Engineering (Prix de la Reine Elizabeth pour les sciences de l’ingénieur[1],[2]) est une distinction créée en 2013 qui récompense des individus (ou des équipes de trois personnes maximum) dont l'innovation en ingénierie a profité à l'humanité[3].

Cette distinction se veut l'équivalent du Prix Nobel dans le domaine de l'ingénierie. Ses lauréats reçoivent un million de livres sterling[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Les cinq premiers lauréats du prix furent Marc Andreessen, Tim Berners-Lee, Vinton Cerf, Robert Kahn et Louis Pouzin pour leurs contributions à la création d'Internet et du World Wide Web

2015[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Prix de la Reine Elizabeth pour les sciences de l’ingénieur (Queen Elizabeth Prize for Engineering), sur le site de l'ambassade de France à Londres.
  2. Le prix de la reine Elizabeth attribué aux pionniers du web, actualité du 19 mars 2013 sur CNET.
  3. (en) Rules and conditions, sur le site officiel du prix.
  4. (en) Engineering prize to be worth £1m, actualité du 17 novembre 2011 sur le site de BBC News.

Lien externe[modifier | modifier le code]