Helsingin Sanomat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Helsingin Sanomat
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Langue Finnois
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 436 000[1] ex. (2010)
Date de fondation 1889
Ville d’édition Helsinki

ISSN 0355-2047
Site web http://www.helsinginsanomat.fi

Helsingin Sanomat (La Gazette d'Helsinki) est le plus grand quotidien finlandais.

Appartenant au groupe de presse Sanoma WSOY, ce quotidien est connu pour son sérieux et son approche élitiste. Il se rapproche en ce sens des références mondiales que sont la Frankfurter Allgemeine Zeitung ou le New York Times.[réf. nécessaire]

Il s'agit du journal le plus important de toute l'Europe du Nord en termes de diffusion.[réf. nécessaire] Les Finlandais le surnomment affectueusement « Hesari ».

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Depuis 1932, le journal se présente comme apolitique. Cependant, Helsingin Sanomat pèse de tout son poids sur la société finlandaise et est parfois décrit (Pertti Klemola, 1981) comme une véritable autorité dans l'État : une institution avec ses propres volontés sociales et politiques.

Le journal permet à des points de vue différents de s'exprimer sur diverses questions nationales. Ses articles se bornent généralement aux faits mais le quotidien compte trois éditoriaux chaque jour.

Farouche partisan de l'entrée de la Finlande dans l'Union européenne pour laquelle il a fait campagne en 1994, il milite actuellement, avec moins de force il est vrai, pour l'entrée de la Finlande à l'OTAN.

En 2003, Helsingin Sanomat fait une grande place dans ses éditoriaux aux opposants à l'invasion de l'Irak par les États-Unis.

Inhabituel pour un journal de cette qualité, la Une est consacrée à la publicité à l'exception d'événements marquants comme lors du passage à l'an 2000 (édition du 1er janvier 2000) ou des attentats du 11 septembre 2001 (édition du 12 septembre 2001).

Historique[modifier | modifier le code]

Le journal est fondé en 1889 sous le nom de Päivälehti. La Finlande est alors un grand-duché sous l'autorité du tsar de Russie. Le journal prône la liberté finlandaise et des objectifs indépendantistes. Censuré et interdit par les autorités russes, il doit suspendre sa publication, puis ferme définitivement en 1904.

Ses propriétaires le relancent alors sous le nom de Helsingin Sanomat en 1905.

À la suite à l'indépendance du pays (1917/1918), le journal entretient alors des liens étroits avec le pouvoir finlandais. Ainsi, lors de la Guerre d'Hiver qui l'oppose à l'URSS suite aux Pacte germano-soviétique en 1939-1940, son éditeur Eljas Erkko est également le ministre des Affaires étrangères du pays.

Helsingin Sanomat couvre aujourd'hui environ 75 % des foyers de la région du grand Helsinki, et fait également fonction de journal local. Il touche quotidiennement plus de 400 000 lecteurs, soit 8 % de la population totale de la Finlande, ce qui en fait un des journaux les plus influents au monde par habitant.

Le journal publie aujourd'hui un supplément mensuel Kuukausiliite, l'hebdomadaire Nyt et des éditions en finnois et anglais sur Internet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]