Pomacanthidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Poisson-ange

Les Pomacanthidae constituent famille de poissons marins appartenant au vaste ordre des Perciformes (40% des poissons osseux). Cette famille est composée de huit genres où sont ventilées plus de 80 espèces. Les Pomacanthidae sont communément nommés des Poissons-anges.

Description[modifier | modifier le code]

Les poissons-anges ont une taille petite à moyenne selon les espèces concernées. Sachant que le plus petit représentant, par exemple Centropyge aurantia atteint 6 cm de long maximum, tandis que son proche parent Pomacanthus arcuatus avoisine les 60 cm de long[1]. Le corps des poissons-anges offre un aspect trapu, fortement comprimé latéralement, de forme ovale et ils sont tous dotés d'un aiguillon operculaire qui est un signe distinctif de l'espèce[2]. La nageoire dorsale est continue et plusieurs espèces ont des extensions filandreuses qui partent d'un ou plusieurs rayons de leur nageoire anale et/ou de leur nageoire dorsale. La forme comprimée du corps résulterait d'une adaptation au mode d'alimentation du poisson qui doit évoluer au sein de milieux encombrés tel que les récifs coralliens et donc faciliter l'accès à la nourriture[3]. Leur livrée est des plus impressionnantes tant les motifs et les teintes offrent une grande diversité. Les juvéniles ont souvent une livrée complètement différente de celle des adultes surtout pour les espèces du genre Pomacanthus.

Attention à ne pas confondre le poisson d'eau douce Pterophyllum avec les membres de la famille des Pomacanthidae dont les noms vernaculaires anglais sont similaires: Angelfish.

Distribution[modifier | modifier le code]

Les Pomacanthidae sont présents dans pratiquement toutes les eaux tropicales du globe et même subtropicales pour certaines espèces. Cela comprend donc l'Océan Atlantique, l'Océan Indien et l'Océan Pacifique avec une grande concentration et diversité des espèces dans la partie occidentale de l'Océan Pacifique[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Les poissons-anges fréquentent les eaux peu profondes des récifs coralliens et ce rarement au-delà de 50 m de profondeur. Ils apprécient particulièrement les récifs sains avec des anfractuosités, des coraux branchus, des gros blocs et même des épaves où ils peuvent aisément éviter les prédateurs et le cas échéant se mettre à l'abri[4].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le régime alimentaire diffère selon les espèces et participe également à la répartition des espèces sur le récif. Ainsi, les poissons-anges peuvent donc être divisés en trois groupes. D'une part, les herbivores qui sont représentés par le genre Centropyge, ils sont des de petite taille et vivent en couple dans les zones récifales peu profondes.D'autre part, les Planctonophages du genre Genicanthus de taille moyenne et qui évoluent de préférence le long des pentes récifales externes. Et finalement, le reste dont font partie les grand poissons-anges du genre Pomacanthus ou Holacanthus qui ont un régime spécialisé basé essentiellement sur les invertébrés sessiles tels que les éponges, les tuniciers et les ascidies ainsi que les œufs de poissons[5].

Comportement[modifier | modifier le code]

Les poissons-anges selon l'espèce sont soit solitaires, en couples ou en harem centré sur un mâle dominant accompagné de deux à sept femelles. Par contre, ils sont pratiquement tous territoriaux avec une surface défendue variable également selon l'espèce concernée et la taille de l'individu[1]. Ils ont une activité diurne principalement axée sur le nourrissage. Une grande partie des Pomacanthidae sont hermaphrodites protogynes, c'est-à-dire que l'animal est d'abord femelle à la maturité sexuelle puis devient mâle soit à la mort du mâle dominant s'il vit en harem soit à partir d'une certaine taille ou d'un laps de temps[2].

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (28 mai 2013)[6] :


Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Kuiter, Debelius & Tanaka, ‘’Pomacanthidae. A comprehensive guide to Angelfishes’’, TMC Publishing, 2003, ISBN 9780953909759
  2. a et b Lieske & Myers, Guide des poissons des récifs coralliens, Delachaux & Niestlé, 2009, ISBN 9782603016749
  3. Andreas Vilcinskas, La vie sous-marine des tropiques, Vigot, coll. « Guide Vigot De La Nature »,‎ 2002 (ISBN 2711415252)
  4. http://www.fishbase.org/summary/FamilySummary.php?id=460
  5. Michel Kulbicki, « Les Chaetodons et les Pomacanthidae », sur www.com.univ-mrs.fr.
  6. World Register of Marine Species, consulté le 28 mai 2013