Phengaris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Phengaris est un genre d’insectes lépidoptères de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Polyommatinae.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Phengaris est le nom qui leur a été donné par William Doherty en 1891.

Synonyme : Maculinea van Eecke, 1915

Systématique[modifier | modifier le code]

Les travaux de Zdenek et al. (2007) sur la phylogénie du clade (Phengaris+Maculinea) ont permis d'identifier l'ancien genre Maculinea comme un groupe à l'intérieur de Phengaris. Toutefois, ces études ne permettent toujours pas de placer Phengaris au sein d'une sous-famille particulière et se retrouve donc Incertae sedis[1]. La liste des espèces comprend donc l'ensemble des espèces des deux genres, c'est-à-dire :

Maculinea[modifier | modifier le code]

  • Phengaris alcon (Denis et Schiffermüller, 1775) — Azuré des mouillères ou Protée ;
    • Phengaris alcon alcon dans le centre de l'Europe.
    • Phengaris alcon jeniseiensis (Shjeljuzhko, 1928) dans le sud de la Sibérie.
    • Phengaris alcon sevastos Rebel & Zerny, 1931 dans les Carpates.
    • Phengaris alcon xerophila Berger, 1946 dans le centre de l'Europe.
  • Phengaris arion (Linnaeus, 1758) — Azuré du serpolet ; présent en Europe et dans l'ouest de l'Asie.
    • Phengaris arion arion
    • Phengaris arion buholzeri Rezbanyai, 1978;
    • Phengaris arion inferna Sibatani, Saigusa et Hirowatari, 1994; dans le Sichuan.
    • Phengaris arion zara Jachontov, 1935; en Arménie.
  • Phengaris arionides (Staudinger, 1887) ; nord-est de la Chine, Corée et Japon.
  • Phengaris cyanecula (Eversmann, 1848) ; en Mongolie.
    • Phengaris cyanecula cyanecula
    • Phengaris cyanecula obscurior (Staudinger, 1901)
    • Phengaris cyanecula taras (Fruhstorfer, 1915)
    • Phengaris cyanecula ussuriensis (Sheljuzhko, 1928)
  • Phengaris kurentzovi Sibatani, Saigusa et Hirowatari, 1994 ; dans le nord de la Chine et de la Corée.
    • Phengaris kurentzovi kurentzovi
    • Phengaris kurentzovi daurica Dubatolov, 1999 ;
  • Phengaris ligurica Wagner, 1904 ;
  • Phengaris nausithous (Bergsträsser, 1779) — Azuré des paluds ;
  • Phengaris ogumae (Matsumura, 1910) ; au Japon et aux îles Kuriles.
    • Phengaris ogumae ogumae
    • Phengaris ogumae doii (Matsumura, 1928)
  • Phengaris rebeli (Hirschke, 1904) — Azuré de la croisette ;
    • Phengaris rebeli rebeli dans le centre et le sud de l'Europe.
    • Phengaris rebeli cordidula (Jachontov, [1909])
    • Phengaris rebeli imitator Tuzov, 2000
    • Phengaris rebeli kondakovi Kurentzov, 1970
    • Phengaris rebeli monticola (Staudinger, 1901) en Arménie.
    • Phengaris rebeli ssp dans l'Altaï.
  • Phengaris teleius (Bergsträsser, 1779) — Azuré de la sanguisorbe.
    • Phengaris teleius teleius dans le centre de l'Europe, le Caucase et l'ouest de la Sibérie.
    • Phengaris teleius chosensis (Matsumura, 1927)
    • Phengaris teleius euphemia (Staudinger, 1887)
    • Phengaris teleius obscurata (Staudinger, 1892
    • Phengaris teleius sinalcon Murayama, 1992
    • Phengaris teleius splendens (Kozhantshikov, 1924)

Phengaris[modifier | modifier le code]

Biologie[modifier | modifier le code]

Les adultes sont oligophages (se nourrissent de la même famille de plantes, ici de Gentianaceae) voire monophages (exclusivement la même espèce).

Les larves sont soignées par des fourmis des genres Myrmica et Aphaenogaster.

Protection[modifier | modifier le code]

Comme de nombreux autres insectes, les lépidoptères sont des indices de qualité de l'environnement et les espèces se trouvent donc rapidement menacées si leur habitat l'est aussi. Six des espèces de Phengaris sont répertoriées sur la liste rouge de l'UICN : 5 sont considérées quasi-menacées et l'une vulnérable.

En France les quatre Azurés du genre Maculinea bénéficient d’un plan national d’action démarré en 2011[2]

Références[modifier | modifier le code]

  • Zdenek Fric et al. « Phylogeny and classification of the Phengaris-Maculinea clade (Lepidoptera: Lycaenidae): total evidence and phylogenetic species concepts », Systematic Entomology (2007), 32, 558–567 DOI:10.1111/j.1365-3113.2007.00387.x

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]