Plateau de Lœss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 53′ N 108° 43′ E / 36.883, 108.717

Le plateau de Lœss en Chine du Nord (zone hachurée) et la vallée du Huang He (Fleuve Jaune)

Le plateau de Lœss ou Huangtu Gaoyuan (黃土高原 ; pinyin : huángtǔ gāoyuán) est un vaste plateau constitué de dépôts sédimentaires éoliens de lœss, situé en Chine du Nord. Il est traversé par le Huang He (Fleuve Jaune) dans ses cours supérieur et moyen. Il est considéré comme le berceau de l'agriculture et de la civilisation chinoises[1].

Paysage du plateau de Lœss près de Hunyuan dans le nord de la province du Shanxi

Extension géographique[modifier | modifier le code]

Le plateau de Lœss s'étend approximativement vers le nord jusqu'à la Grande Muraille, vers l'ouest jusqu'aux monts Qilian, vers le sud jusqu'aux monts Qinling et vers l'est jusqu'aux monts Taihan. Il recouvre principalement, d'ouest en est, le nord-est du Gansu, la plus grande partie du Ningxia, le nord du Shaanxi et la plus grande partie du Shanxi. Sa superficie, dont les chiffres varient selon les sources, est de l'ordre de 500 000 km2.

Formation[modifier | modifier le code]

Le plateau est constitué de dépôts de lœss d'une forte épaisseur, pouvant atteindre et même dépasser une centaine de mètres dans sa partie centrale, apportés par les vents, en particulier par la mousson hivernale depuis le désert de Gobi. Les premiers dépôts remonteraient, selon l'hypothèse la plus courante, au début de l'ère quaternaire, il y a environ 2,5 millions d'années ; cependant, des travaux récents les font remonter jusqu'à 22 millions d'années[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The vast upland in Qinghai, Ningxia, Gansu, Inner Mongolia, Shaanxi, Shanxi, and Henan provinces (autonomous regions) in China deposited with depth of 50-200 m thick loess is generally called the Loess Plateau, which is the origin of Chinese civilization and the cradeland of Chinese agriculture. », The Loess Plateau, Fenli Zheng, Xiubin He, op. cit.
  2. « [...] on sait désormais que ces séquences loessiques chinoises remontent jusqu'à 22 millions d'années avec des alternances de loess (caractérisant la mousson SE asiatique hivernale dominante) et de paléosols (caractérisant la mousson SE asiatique estivale). », Des escargots retracent l'histoire de la mousson du sud-est asiatique, il y a 7 à 3 millions d'années, article du 5 novembre 2008 sur le site du CNRS, consulté le 4 août 2009