Pickpocket (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pickpocket

Réalisation Robert Bresson
Scénario Robert Bresson
Acteurs principaux
Sortie 1959
Durée 73 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Pickpocket est un film français de Robert Bresson sorti en 1959.

Avant propos dans le générique du film.[modifier | modifier le code]

« Ce film n’est pas du style policier. L’auteur s’efforce d’exprimer, par des images et des sons, le cauchemar d’un jeune homme poussé par sa faiblesse dans un aventure de vol à la tire pour laquelle il n’était pas fait. Seulement cette aventure, par des chemins étranges, réunira deux âmes qui, sans elle, ne se seraient peut-être jamais connues. »

Synopsis[modifier | modifier le code]

Michel se rend au champ de courses et vole un peu d'argent à une spectatrice. En quittant le champ de courses, il est arrêté, mais est rapidement libéré pour manque de preuves. Malgré cela, Michel continue à voler et s'associe avec des complices afin d'être plus efficace. Il refuse l'aide de son ami Jacques qui veut le pousser à trouver un emploi.Il provoque délibérément l'attention d'un commissaire de police, et professant des théories sur le vol légitime pour les personnalités d'élite. Se sentant en danger, il fuit la France pour revenir deux ans plus tard. Reprenant ses activités, il est arrêté, mais c'est en prison qu'il pourra retrouver, Jeanne, l'ex-aide ménagère de sa mère.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Analogies[modifier | modifier le code]

« — Est-ce qu'on ne peut pas admettre que des hommes capables, intelligents, et à plus forte raison doués de talent ou même de génie — donc indispensables à la société — au lieu de végéter toute leur vie soient dans certains cas libres de désobéir aux lois ?

Cela me paraît difficile, et dangereux.

Pour la société ce serait tout bénéfice.

Et qui distinguera des autres ces hommes supérieurs ?

Eux-mêmes, leurs consciences. »

  • Rope (Alfred Hitchcock, 1948) - Cette citation est relativement proche de l'excuse que prennent les deux étudiants pour tuer leur condisciple dans The Rope d'Alfred Hitchcock. On notera cependant que les personnages de The Rope ne sont pas particulièrement attachants, d'une part, et que le film est construit dans le style policier. À l'inverse, Pickpocket de Bresson nous rapproche sensiblement du personnage principal, démarche précisée par l'auteur : « Ce film n'est pas du style policier. L'auteur s'est efforcé d'exprimer par des images et des sons le cauchemar d'un jeune homme poussé par la faiblesse dans une aventure de vol à la tire pour laquelle il n'était pas fait. »
  • La similitude est également très forte avec Crime et Châtiment de Dostoïevsky : la faute puis la rédemption par la femme, ainsi que les dialogues entre le héros et le policier qui le pourchasse sur le thème des hommes exceptionnels au-dessus des lois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]