Philippe Bouvatier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Bouvatier
Image illustrative de l'article Philippe Bouvatier
Philippe Bouvatier au Critérium de Lèves
Informations
Nom Philippe Bouvatier
Date de naissance 12 juin 1964 (50 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe professionnelle
1984–1985
1986–1989
1990–1991
1992–1993
1994
1995
Renault-Elf
BH
RMO
Castorama
Aubervilliers '93
Le Groupement

Philippe Bouvatier est un ancien coureur cycliste français, né le 12 juin 1964 à Rouen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se révèle dans les rangs juniors en terminant troisième du championnat du monde 1981 (devancé par Beat Schumacher et Oleg Tchugeda Petrovitch) et en remportant le championnat de France 1982.

Bon spécialiste du contre-la-montre, il remporte à deux reprises le Duo normand, dont la première édition qui était réservée aux amateurs. Il participe aux J.O de 1984 et prend une sixième place lors du contre-la-montre par équipes avec l'équipe de France. Il remporte notamment par la suite une étape du Tour méditerranéen (1991) et la Polynormande (1988).

Il participe à quatre reprises au Tour de France. Lors de l'édition 1988, dans la quatorzième étape entre Blagnac et le sommet de Guzet-Neige, après une superbe échappée, il finit par prendre le dessus sur Robert Millar pendant la montée vers l'arrivée. Durant la préparation du sprint, il est victime d’une erreur d’aiguillage à 200 m de l'arrivée.
Philippe Bouvatier perd l’étape tout comme Robert Millar qui le suivait de près. Et c’est Massimo Ghirotto, lâché pendant la montée, qui l’emporte en solitaire. Il perd l'étape mais, déclaré « vainqueur moral de l’étape », il reçoit les prix réservés au vainqueur dont une voiture, une Peugeot 309[1].

Depuis 2009, il est le Président du Vélo Sport Pays de Lamballe[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1987
    • Grand Prix du Mans

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1986 : abandon (15e étape)
  • 1987 : 66e
  • 1988 : 32e
  • 1989 : hors-délai (7e étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : abandon (8e étape, victime d'une crise d'appendicite aigüe)
  • 1993 : abandon (10e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Bouvatier : « Je me suis trompé de route alors que j’allais gagner… »
  2. Site du VSP Lamballe

Liens externes[modifier | modifier le code]