Paruline triligne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Basileuterus tristriatus

La Paruline triligne (Basileuterus tristriatus) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Parulidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

La Paruline triligne se trouve dans les pays suivants : Venezuela, Pérou, Colombie et Équateur[1].


Taxonomie[modifier | modifier le code]

À la suite d'une étude phylogénique de Gutiérrez-Pinto et al. (2012) et d'une analyse morphologique et géographique de Donegan (2014), le Congrès ornithologique international (COI) (classification version 4.4, 2014) divise cette espèce en quatre[1].

La sous-espèce B. t. tacarcunae devient l'espèce Basileuterus tacarcunae Chapman, 1924. La sous-espèce B. t. chitrensis est aussi séparée et devient l'espèce Basileuterus melanotis, le changement de nom étant dû au fait que la première description de cette sous-espèce avait été faite sous ce nom. Enfin, les sous-espèces B. t. inconscpicuus, B. t. canens et B. t. punctipectus forment la nouvelle espèce Basileuterus punctipectus[1].

Une étude de Salaman (2015) décrit une nouvelle sous-espèce, B. t. sanlucasensis, présente en Colombie[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 5.2, 2015) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des huit sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • B. t. daedalus Bangs, 1908 ;
  • B. t. sanlucasensis Salaman, 2015 ;
  • B. t. auricularis Sharpe, 1885 ;
  • B. t. meridanus Sharpe, 1885 ;
  • B. t. bessereri Hellmayr, 1922 ;
  • B. t. pariae Phelps, Sr & Phelps, Jr, 1949 ;
  • B. t. baezae Chapman, 1924 ;
  • B. t. tristriatus (Tschudi, 1844) ;

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette paruline habite les forêts humides des monts de faibles hauteurs des régions subtropicales. On l'observe aussi dans les lisières forestières et les forêts secondaires bien développées entre 300 m et 2 700 m d'altitude, mais plus souvent entre 1 000 m et 2 000 m.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Josep del Hoyo, et al., Handbook of the Birds of the World, vol. 15 : Weavers to new world warblers, Barcelona, Lynx Edicions,‎ , 880 p. (ISBN 978-84-96553-68-2, OCLC 27151337, LCCN 96171864)
  • Gutiérrez-Pinto N., A.M. Cuervo, J. Miranda, J.L. Pérez-Emán, R.T. Brumfield & C.D. Cadena (2012), « Non-monophyly and deep genetic differentiation across low-elevation barriers in a neotropical montane bird (Basileuterus tristriatus; Aves: Parulidae) », Mol Phylogenet Evol., vol. 64, p. 156-165.
  • Donegan T.M. (2014), « Geographical variation in morphology and voice of Three-striped Warbler Basileuterus tristatus », Bull Brit. Orn. Club., vol. 134, p. 79-109.
  • Salaman P. (2015), « A new subspecies of Three-striped Warbler Basileuterus tristriatus in the Serrania de San Lucas, Colombia », Bull. B.O.C., vol. 135, p. 84-86.

Liens externes[modifier | modifier le code]