Père Castor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castor.

Le Père Castor est une collection de l'éditeur Flammarion qui publie depuis 1931 des ouvrages de qualité et à prix abordable pour les enfants de 1 à 10 ans.

Le fondateur[modifier | modifier le code]

Le fondateur de la collection est Paul Faucher (1898-1967), pionnier de l'Éducation nouvelle, qui avait en 1927, lancé la collection Éducation chez le même éditeur. C'était un passionné des thèses du pédagogue tchèque Frantisek Bakulé, dont il épousera l'assistante, Lida Durdikova, en 1933.

Il fait appel à des illustrateurs de grand talent, dont certains sont situés dans la mouvance des avant-gardes russes : Hélène Guertik, Feodor Rojankovsky, Alexandra Exter, Nathalie Parain, G. Tcherkessof, N. Altman et Ivan Bilibine.

En 1946, après la parution d'une centaine d'albums, Paul Faucher ouvre le Centre de recherche biblio-pédagogique de l'Atelier du Père Castor et, l'année suivante, l'École du Père Castor.

Description[modifier | modifier le code]

Près de 2000 ouvrages de cette collection sont actuellement distribués en librairie. Les plus vendus ces derniers temps sont :

Les collections[modifier | modifier le code]

En 1948, Paul Faucher lance la collection les Enfants de la Terre, destinée aux enfants de 7 à 12 ans, avec comme premier titre Apoutsiak le petit flocon de neige, par Paul-Émile Victor. Viennent ensuite la découverte du mode de vie d'un enfant pygmée (Mangazou), d'après les récits d'un chercheur du Musée de l'Homme, Raoul Hartweg, puis d'un jeune Indien (Amo) en 1951. Suivront Jan de Hollande, Grégoire, petit paysan du Moyen Âge, en 1959, le petit Italien Antonio en 1961, l'Antillais Féfé en 1962, Louis du Limousin, écrit par Andrée-Paule Fournier et traduit en langue d'Oc par Maurice Robert, en 1972.

Pour les plus jeunes, le Père Castor s'est fait depuis 1952 une spécialité de l'imagier pour inciter l’enfant à la découverte du monde qui l’entoure.

Certains albums sont devenus des classiques du livre jeunesse (Roule galette, Michka, La vache orange, Marlaguette, Mélanie souris, Les Bons amis…) et font l'objet de rééditions régulières, depuis 1989 accompagnées de cassettes audio, puis de CD audio. Ils ont même fait l'objet d'adaptations en dessin animé sous le titre Les belles Histoires du Père Castor. L'objectif de la collection divisée en « premières lectures » et « secondes lectures » est d’accompagner les enfants vers la lecture autonome.

Le succès intemporel de la collection a incité, dans les années 1980, l'éditeur à développer en parallèle quatre collections de romans sous Castor Poche :

  • Castor Benjamin, à partir de 3 ans, des livres de 32 à 48 pages avec des illustrations colorées
  • Castor Cadet, à partir de 7 ans, abordant des sujets d’actualité et des sujets proches de la vie quotidienne (l’amitié, la tolérance, la compétition…)
  • Castor Junior, à partir de 10 ans, abordant toutes sortes de sujets, la vie dans d'autres pays etc. cette collection reprend les thèmes chers à la collection des Enfants de la Terre. Quelques illustrations en noir et blanc soutiennent l'attention du lecteur.
  • Castor Sénior, trait d'union entre la littérature enfantine et la littérature classique. Textes d'auteurs connus comme Andrée Chedid, Troyat etc.

Certains titres de la collection Castor Poche apparaissant dans la bibliographie de référence du ministère de l'Éducation nationale.

L'esprit Père Castor[modifier | modifier le code]

Après la disparition de Paul Faucher en 1967, c'est son fils François qui lui succède jusqu'à sa retraite en 1996. Il a été remplacé par Hélène Wadowski, venue des éditions Nathan.

L'association des Amis du Père Castor a été fondée par François Faucher en 1996, à son départ à la retraite. Son but est de "donner à chaque enfant l'envie de grandir et d'entreprendre dans l'enthousiasme" (François Faucher). Elle se consacrait aussi à l'aménagement de La Maison du Père Castor, qui devait initialement être installée dans le moulin de Forgeneuve, à Meuzac près de Limoges et à la réédition, à un rythme artisanal, de fac-similés des albums anciens.

La maison du Père Castor devient une médiathèque, qui voit finalement le jour en 2006. www.perecastor.fr

Celle-ci est construite sur le terrain de la famille Faucher, face à l'étang de Forgeneuve, mais le moulin est resté dans son état d'origine. Destinée à recueillir les archives des éditions du Père Castor et de Paul et François Faucher (consultables sur rendez-vous), la médiathèque présente également des expositions régulières et organise des ateliers d'activités pour les enfants, dans l'esprit du Père Castor. De plus, elle dispose d'un "terrain d'aventures" bordant un bois et un ruisseau, comportant un labyrinthe végétal, un terrier, un verger, un potager, un rûcher et un espace extérieur pour se restaurer. La médiathèque du Père Castor remplit son rôle avec succès sur le territoire et rencontre un engouement grandissant en tant que bibliothèque de lecture publique car elle relaie efficacement, selon la phrase de Paul Faucher "la poésie du réel et le merveilleux de la nature" qui caractérisent les albums de la collection du Père Castor.

L'association des Amis du Père Castor réédite également les textes fondateurs de Paul Faucher, de Frantisek Bakulé et certains travaux de chercheurs issus des archives de la médiathèque, mais aussi, des albums datant des années 1930-1950 devenus introuvables, en reproductions identiques (fac-similés), dont une trentaine de titres sont disponibles. www.amisduperecastor.fr

L'école du père Castor ferme en 1961, mais une de ses enseignantes, Nina Rist, tentera de poursuivre l'expérience à Antony.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le Père Castor a inspiré une série télévisée d'animation en 156 épisodes de 6 minutes, intitulé Les Histoires du père Castor, réalisés par J. Cubaud et P. Moreaux. La première diffusion a lieu en 1993 sur France 3 et Canal J. Elle a été rediffusée sur France 5 dans Zouzous depuis 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les 3 liens suivants sont intégrés au site des éditions Flammarion :