Ouaddaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Région du Ouaddaï
Minṭaqâtu Waddāy (ar)
منطقة وداي (ar)
Administration
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Chef-lieu Abéché
Départements 3
Sous-préfectures 16
Communes 16
Députés 11
Gouverneur Général Bichara Issa Djadallah
2012
Démographie
Population 731 679 hab. (2009, RGPH)
Coordonnées 13° 49′ 48″ N 20° 49′ 58″ E / 13.83, 20.8328 ()13° 49′ 48″ Nord 20° 49′ 58″ Est / 13.83, 20.8328 ()  
Localisation
La région du Ouaddaï au Tchad.
La région du Ouaddaï au Tchad.

Le Ouaddaï est une des 23 régions du Tchad[1], dont le chef-lieu est Abéché. Elle correspond à l'ancienne préfecture du Ouaddaï.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle habité, entre autres, par les Toundjour. Elle a fait partie du royaume du Ouaddaï. Sa conquête par les forces françaises entre 1909 et 1911 fut difficile, le sultan Doudmourrah dirigeant alors la région, remportant entre autres le combat de Doroté en 1910 avant de se soumettre en octobre 1911.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La région du Ouaddaï est divisée en 3 départements :

Département Chef-lieu Sous-préfectures
Abdi Abdi Abdi, Abkar Djombo, Biyeré
Assoungha Adré Adré, Hadjer Hadid, Mabrone, Borota, Molou, Tourane
Ouara Abéché Abéché, Abougoudam, Chokoyan, Bourtaïl, Amleyouna, Gurry, Marfa

Population[modifier | modifier le code]

La population de la région est de xxx habitants (recensement 1993).

Les groupes ethnico-linguistiques principaux sont les Maba et les Arabes.ces derniers sont: les Bani halba,les oulad rachid,rizeguat,oulad Malik,hemat,chitié,ireguat...

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des administrateurs :

Préfets du Ouaddaï (1962-2002)
  • xx
Gouverneurs du Ouaddaï (depuis 2002)
  • xx
  • 2005-2006 Danyo Ndokédi
  • 2006-? Mahmat Nimir Hamata (à partir de février 2006)
  •  ? Touka Ramadane Korê (en poste en juillet 2007)
  • Général Bichara Issa Djadallah
  •  ? Kedellah Younous Hamid
  • Moctar Moussa Mahamat
  • Ahmat Dari[2]
  • Général Bichara Issa Djadallah

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décrets N° 415/PR/MAT/02 et 419/PR/MAT/02
  2. Décret N° 524/PR/PM/MISP/2010 du 7 juillet 2010