Maba (langue du Tchad)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maba.
Maba
bùrá mábàŋ
Parlée au Tchad
Région Ouaddaï
Nombre de locuteurs 296 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mde
IETF mde

Le maba (ou bora mabang) est une langue nilo-saharienne du groupe des langues mabanes, parlée dans le Ouaddaï, au Tchad.

Classification[modifier | modifier le code]

Le maba appartient au groupe des langues mabanes, une des familles de l'ensemble nilo-saharien. Les locuteurs appellent la langue bùrá mábàŋ[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Mabas (en) constituent le groupe ethnique le plus nombreux du Ouaddaï. Cette région du Tchad était autrefois un sultanat maba. Si la fonction existe encore, le sultan ne détient plus le pouvoir administratif[3].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les voyelles et les consonnes du maba[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] ɪ [ɪ] u [u]
Moyenne e [e]
ɛ [ɛ]
ə [ə] o [o]
ɔ [ɔ]
Ouverte æ [æ][5] ʌ [ʌ] a [a]

Les voyelles longues sont phonèmiques comme le montrent des pairs minimales: uls, rencontrer et uuls, attendre[6].

Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Alvéolaires Latérales Dorsales Glottales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourde p [p] t [t] j [ɟ] k [k]
Sonore b [b] d [d] g [g]
Prénasales mb [m͡b] md [n͡d] ng [ŋ͡g]
Fricative Sourde f [f] s [s] š [ʃ] h [h]
Sonore z [z]
Affriquée Sourde c [t͡ʃ]
Prénasales nj [ɲɟ͡]
Nasale m [m] n [n] ñ [ɲ] ŋ [ŋ]
liquide r [r] l [l]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Le statut de phonème de [z] n'est pas clairement établit. On le trouve en variation libre, par exemple dans siri et ziri, coude[7].

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le maba est une langue tonale qui possède vraisemblablement quatre tons: haut, bas, montant et descendant[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Edgar, 1991, p. 31.
  3. Edgar, 1991, p. 13.
  4. Edgar, 1991, pp. 17-20.
  5. Considéré comme un phonème par Caprile. Edgar, 1991, p. 17.
  6. Edgar, 1991, p. 17.
  7. Edgar, 1991, p. 19.
  8. Edgar, 1991, p.19, qui suit les données de Caprile.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Edgar, John T., Maba-Group Lexicon, Sprache und Oralität in Afrika, Band 13, Dietrich Reimer Verlag, Berlin, 1991, (ISBN 3-496-00594-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]