Orbe (insigne royal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orbe.
Orbe appartenant aux regalia de la couronne danoise.

L'orbe (globus cruciger en latin, « globe crucifère ») est un globe surmonté d'une croix, utilisé comme insigne royal pour le sacre de la plupart des monarchies d'Europe. C'était le cas en particulier dans le Saint-Empire, où il était désigné sous le nom d'"orbe impérial". Lors des sacres des monarques britanniques, un orbe est toujours utilisé. Ce symbole chrétien de l'autorité qui était utilisé au Moyen Âge, se retrouve également encore aujourd'hui sur certaines pièces et dans certaines iconographies. Sa forme circulaire rappelle celle du globe terrestre et symbolise ainsi la domination temporelle - et non seulement spirituelle - du Christ sur le monde. Dans l'iconographie occidentale, un christ portant l'orbe dans sa main reçoit le nom de Salvator Mundi (sauveur du monde). L'orbe est donc pour un roi le rappel qu'il est le représentant du Christ sur terre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers orbes sont apparus au début du Ve siècle apr. J.-C.. Le premier était soit sur une face d'une pièce frappée sous l'empereur Arcadius entre 395 et 408, soit, plus probablement, sur une face d'une pièce de l'empereur Théodose II.

L'orbe du royaume de Hongrie

Le fait de tenir le monde dans sa main[1], voire sous son pied, était un symbole clair que la puissance impériale adressait aux païens. Les Romains étaient d'ailleurs familiers de cette utilisation du globe pour représenter le monde, voire l'univers, et la domination protectrice que l'empereur était censé exercer sur celui-ci. On trouve par exemple une pièce de l'empereur Constantin Ier, au quatrième siècle, le montrant tenant un globe dans sa main, et même au deuxième siècle, une pièce frappée sous le règne de l'empereur Hadrien, représentant le dieu romain Salus posant le pied sur un globe.

C'est lors de l'expansion du christianisme, au cinquième siècle, que le globe fut coiffé d'une croix, symbolisant la domination du Dieu Judéo-Chrétien sur le monde entier[2]. L'orbe, dans la main de l'empereur, signifiait aussi la provenance divine du pouvoir que celui-ci exerçait. Plus symboliquement encore, dans l'iconographie médiévale, la taille des objets représentait leur importance relative : de ce point de vue la croix est immense et le globe vraiment petit, le tout symbolisant la précellence du Christ sur les affaires humaines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Il ne s'agit bien sûr pas d'une conception de la rotondité de la terre avant l'heure (bien que certains savants grecs aient défendu cette idée et même donné des approximations acceptables du périmètre de celle-ci). Le globe renvoie à l'expression latine orbis terrarum, le cercle des pays, d'où le nom donné à celui-ci.
  2. Ce qui peut faire penser à un thème encore vivant aujourd'hui dans l'église catholique, représenté par la fête du Christ Roi de l'univers.