Nina Catach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catach.

Nina Catach (Le Caire 1923- Paris 1997), linguiste et historienne de la langue, est une spécialiste de l'histoire de l'orthographe du français.

Nina Catach est née au Caire le 14 juillet 1923 et décédée à Paris le 25 octobre 1997. Docteur ès lettres en linguistique, elle a fondé au CNRS en 1962 un groupe de recherche sur l'histoire et la structure de l'orthographe (HESO), domaine auquel elle a consacré toute sa carrière. Elle a également fondé l’Association pour l'information et la recherche sur les orthographes et les systèmes d'écriture[1].

Elle a publié notamment chez Nathan L'orthographe française (1980), Orthographe et lexicographie (1981), Les listes orthographiques de base du français (1984), et chez Larousse un Dictionnaire historique de l'orthographe française (1994), fruit de trente années de recherche avec son équipe et ayant pour objet d'indiquer les variations de la graphie des mots depuis le XVIe siècle dans les dictionnaires et non chez les auteurs[2]. Elle a fait paraître également chez Plon Les délires de l'orthographe (1989), ainsi que deux volumes de la collection Que sais-je ? éditée par les PUF : L'orthographe (1978) et La ponctuation (1994).

Nina Catach a fait partie du comité d’experts qui a proposé et fait adopter en France le projet de rectifications orthographiques du français[3],[4] souhaité par Michel Rocard. Publié en décembre 1990 au Journal officiel, il a été entériné par l'Académie française.

Nina Catach a toujours défendu une conception profondément humaniste de la langue, refusant que l'orthographe soit un sujet de discrimination et d'échec scolaire et souhaitant que la langue reste accessible à tous. L’ensemble de ses travaux est largement répandu dans toute la francophonie et reste une référence en matière d'enseignement du français.

Théorie du plurisystème[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Nina Catach s'est basée sur une décomposition des mots en phonèmes, morphèmes et graphèmes : Le verbe à l’infinitif POURCHASSER correspond à sept phonèmes et s’écrit avec onze lettres. Pourtant, si nous mettons en relation l’oral et l’écrit, ce découpage en lettres n’est pas pertinent : les paires de lettres ou, ch, ss correspondent chacune à un seul phonème et ne peuvent être scindées. Nina Catach propose donc de distinguer huit unités soit : P-OU-R-CH-A-SS-E-R pour lesquelles elle a proposé l’appellation de graphème.

Un graphème peut traduire du son et/ou du sens (dans le cas des morphogrammes, voir plus bas).

Elle a ensuite classé les règles d'orthographe selon les caractéristiques du ou des mots qui sont mis en jeu[pas clair].

Selon Nina Catach, l'orthographe (mot dont l'origine est liée à deux mots grecs, qui signifient respectivement écrire et correctement) française n'est ni systématique, ni arbitraire. Elle relève plus particulièrement d'un plurisystème dans lequel se dégagent :

  • des fonctionnements majeurs comme celui qui assure la liaison grapho-phonétique,
  • des fonctionnements seconds, comme celui qui permet les marques morphologiques,
  • des fonctionnements hors-système : ceux qui expliquent dans un mot la présence de lettres étymologiques, voire historiques.

Selon elle, on peut classer les erreurs orthographiques selon six catégories :

Les erreurs à dominante phonétique[modifier | modifier le code]

Celles-ci sont dues à une mauvaise production orale. C'est le cas de l'enfant qui écrit manmam, parce qu'il ne sait pas que l'on prononce /mamã/. Pour remédier à ce type d'erreur, il est nécessaire d'assurer l'oral, pour asseoir la connaissance précise des différents phonèmes.

Les erreurs à dominante phonogrammique[modifier | modifier le code]

Ces erreurs font correspondre à un oral correct, un écrit erroné. Les phonogrammes sont les graphèmes qui sont chargés de transcrire les différents phonèmes. Par exemple, au phonème (ã), correspondent les phonogrammes (ou graphèmes) en, em, an, am. C'est le cas de l'enfant qui transpose l'oral en écrit par le biais d'archigraphèmes. O est l'archigraphème des graphèmes o, ô, au, eau. Cette situation constitue un état provisoire avant le passage à une orthographe correcte.

Les erreurs à dominante morphogrammique[modifier | modifier le code]

Les morphogrammes (ou graphèmes non chargés de transcrire des phonèmes) sont des suppléments graphiques qui assurent diverses fonctions :

  • marques finales de liaisons : par exemple, la finale muette d'un mot ;
  • marques grammaticales, comme :
    • les morphogrammes de genre : -e, -te, -sse
    • les morphogrammes de nombre : -s, -x
    • les morphogrammes verbaux : -e, -s, -ent, etc.
  • marques finales de dérivation : grand - grandeur ;
  • marques internes de dérivation : main - manuel.

Les erreurs à dominante morphogrammique sont donc tantôt lexicales, tantôt grammaticales (dans ce cas, elles portent sur les accords et ne relèvent pas d'une logique immuable).

Les erreurs concernant les homophones (ou encore logogrammes)[modifier | modifier le code]

Ceux-ci peuvent être lexicaux (chant / champ) ou grammaticaux (c'est /s'est). Ils peuvent aussi relever du discours.

Les erreurs concernant les idéogrammes[modifier | modifier le code]

Est considéré comme idéogramme, tout signe qui ne relève pas uniquement de l'alphabet. C'est le cas des majuscules, des signes de ponctuation.

Les erreurs concernant les lettres non justifiables d'un enseignement[modifier | modifier le code]

On entre là dans les anomalies de la langue française : nid/nidifier, mais abri/abriter.

Beaucoup de ces anomalies ont été rectifiées lors de la réforme de l'orthographe française en 1990, à laquelle Nina Catach a largement contribué.

Publications[modifier | modifier le code]

On trouve une bibliographie complète des travaux de N. Catach aux p. 387-398 du volume de mélanges dédiés à sa mémoire :

  • Variations sur l'orthographe et les systèmes d'écriture: mélanges en hommage à Nina Catach, articles réunis par Claude Gruaz et Renée Honvault, collection Lexica, no 8, Paris, Champion, 2001 (ISBN 2-7453-0574-3)


  • L'orthographe française à l'époque de la Renaissance : auteurs, imprimeurs, ateliers d'imprimerie, collection Publications romanes et françaises, no 101, Genève, Droz, 1968
  • L'orthographe, collection Que sais-je ?, no 685, Paris, PUF (1re éd. : 1978)
  • L'orthographe française: traité théorique et pratique avec des travaux d'application et leurs corrigés, avec la collab. de Claude Gruaz et Daniel Duprez, collection Nathan Université, Paris, Nathan (1re éd. : 1980)
  • Orthographe et lexicographie : les mots composés, avec la collab. de Jeanne Golfand et Roger Denux, collection Nathan Université, Paris, Nathan, 1981 (ISBN 2-09-190512-7)
  • La phonétisation automatique du français : les ambiguïtés de la langue écrite, avec la collab. de V. Meissonnier et F. Jejcic, Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1984 (ISBN 2-222-03523-6)
  • Les Listes orthographiques de base du français (LOB) : les mots les plus fréquents et leurs formes fléchies les plus fréquentes, avec la collab. de Fabrice Jejcic et l'équipe H.E.S.O., collection Nathan Recherche, Paris, Nathan, 1984 (ISBN 2-09-190505-1[à vérifier : ISBN invalide])
  • Pour une théorie de la langue écrite : actes de la table ronde internationale C.N.R.S.-H.E.S.O., Paris, 23-24 octobre 1986, éd. par Nina Catach, Paris, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1988 (ISBN 2-222-04220-8)
  • Les délires de l’orthographe : en forme de dictionnaire [sic], préf. de Philippe de Saint-Robert, Paris, Plon, 1989 (ISBN 2-259-02136-0)
  • L'orthographe en débat : dossiers pour un changement : avec la liste complète des mots rectifiés, collection Fac Linguistique, Paris, Nathan, 1991 (ISBN 2-09-190762-6)
  • La ponctuation : histoire et système, collection Que sais-je ?, no 2818, Paris, PUF (1re éd. : 1994)
  • Dictionnaire historique de l'orthographe française, sous la dir. de Nina Catach, collection Trésors du français, Paris, Larousse, 1994 (ISBN 2-03-340330-0)
  • Histoire de l'orthographe française, éd. posthume réalisée par Renée Honvault, avec la collab. de Irène Rosier-Catach, collection Lexica, no 9, Paris, Champion, 2001 (ISBN 978-2-7453-0575-6)
  • VARLEX : variation lexicale et évolution graphique du français actuel (dictionnaires récents, 1989-1997), avec la collab. de J.-C. Rejejkow, Paris, Conseil international de la langue française, 2001 (ISBN 2-85319-282-2)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]