Nigel Keay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nigel Keay, né en 1955 à Palmerston North, est un compositeur d'origine néo-zélandaise naturalisé français.

Il étudia le violon au Conservatoire de Wellington, puis la musicologie à partir de 1980. En 1982 il obtint le premier prix de composition. Il commence une carrière qui l'amène dans toute la Nouvelle-Zélande. Il part pour la France en 1998 et s'installe à Paris, et acquiert la nationalité française en 2000. Il y est altiste dans un quatuor à cordes.

Il est l'auteur d'une œuvre abondante et variée, principalement instrumentale mais également lyrique. Nigel Keay, qui a fait ses études musicales pendant la période post-sérialiste, en a exploré les limites et s'est forgé un style original, rythmique et tonal, sans toutefois céder à la facilité post-romantique.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Quatuor à cordes no 2 (1995)
  • Symphonie en Cinq Mouvements (1996)
  • Concerto pour alto (2000)
  • "At the Hawk's Well" (Au puits de l'épervier) (1992)
  • Sérénade pour cordes (2002)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel de Nigel Keay