New Power Generation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

New Power Generation / NPG (The)

Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Funk, pop, rhythm and blues, rock, soul
Années actives Depuis 1990
Labels NPG Records
Paisley Park Records
Composition du groupe
Membres John Blackwell
Elisa Dease
Morris Hayes
Shelby Johnson
Ida Kristine Nielsen
Cassandra O'Neal
Prince
Liv Warfield

New Power Generation (« NPG » en abrégé) est une appellation désignant la formation musicale qui accompagne le chanteur et musicien américain Prince depuis 1990, et dont la composition n'a cessé d'évoluer. Ses débuts coïncident avec la volonté de l'artiste d'expérimenter deux standards musicaux alors en vogue, le new jack swing et le rap, avant d'être recentrée sur le funk, le rock, la pop et la soul. L'acronyme est également le nom du label indépendant de la vedette américaine créé en 1993 (NPG Records), et fut utilisé dans la dénomination de l'un de ses anciens sites internet officiels, le NPG Music Club (2001-2006).

Historique[modifier | modifier le code]

Le terme, signifiant en français « génération du nouveau pouvoir », apparaît pour la première fois dans l'œuvre de Prince en 1988, dans le morceau d'ouverture de l'album Lovesexy, Eye No : « ...Welcome to the new power generation ». Il fait ensuite l'objet d'une chanson sur la bande originale du film Graffiti Bridge (1990), chanson pour laquelle la formation du groupe reste alors non définie, sans aucune précision dans les crédits, habitude parfois familière chez le chanteur : (« Backing vox by The New Power Generation »). Elle est révélée dans le film puis lors de la tournée « Nude Tour », avant d'être créditée sur la couverture des opus Diamonds and Pearls (1991) et Love Symbol (1992) : « Prince and The New Power Generation ». Ses membres sont les suivants :

  • Sonny Thompson : basse
  • Michael Bland : batterie
  • Levi Seacer, Jr. (bassiste de Prince de 1987 à 1990) : guitare
  • Tommy Barbarella : claviers
  • Rosie Gaines : chant et orgue
  • Tony Mosley : rap, danse
  • Kirk A. Johnson : chœurs, percussions, danse
  • Damon Dickson : chœurs, danse
  • Diamond et Pearl : danse (1990-1991)
  • Mayte Garcia : chœurs, danse (à partir de 1992)

En 1993 a lieu la tournée « Act II », qui annonce le changement de nom de Prince au profit du « Love Symbol », en protestation du contrat qui le lie avec Warner Bros. L'intéressé estime notamment être bridé concernant le rythme de ses publications. L'album Gold Nigga, non édité dans le commerce, est vendu à l'entrée des concerts en tant qu'œuvre des NPG , sous l'étiquette indépendante d'un nouveau label, NPG Records. Prince n'est pas mentionné dans les crédits mais figure sur les titres, bien que les voix soient majoritairement assurées par le rappeur Tony Mosley. En 1994, lui de même que Damon Dickson, Rosie Gaines, Kirk Johnson et Levi Seacer Jr. quittent l'aventure. Sonny Thompson, Michael Bland, Tommy Barbarella et Mayte Garcia, rejoints par l'organiste Morris Hayes, forment alors un rang reserré autour de Prince, qui publie la même année, et sous son ancien nom de scène, le disque Come sur Warner Bros. Sous la dénomination « NPG » et sur le label du même nom paraît ensuite Exodus (1995) : le chanteur se sert alors du nom de son groupe, outre l'usage du « Love Symbol », afin d'échapper au mieux à la tutelle de la multinationale. The Gold Experience (1995) et Chaos and Disorder (1996), albums que Prince fut contraint de céder pour honorer la fin du contrat avec la Warner, sont alors publiés et attribués à « Love Symbol », mais la NPG de l'époque y est omniprésente. Ajoutons l'existence d'une section de cuivres attitrée de 1992 à 2001, The NPG Horns, repabtisée plus tard The Hornheads : Michael B. Nelson, Kathy Jensen, Dave Jensen, Brian Gallagher et Steve Strand.

En 1996, quand sort le triple-CD Emancipation, Tommy Barbarella n'est plus de la partie, la guitariste Kathleen Dyson est recrutée, tandis que Michael Bland et Sonny Thompson sont remplacés respectivement par Kirk A. Johnson (percussionniste et choriste du groupe en 1991-1992) et Rhonda Smith. En 1998, cette formation - hormis Kathleen Dyson - enregistre avec Prince l'opus New Power Soul sous le sigle « New Power Generation », en compagnie du nouveau guitariste Michael Scott, de la choriste Marva King et de trois invités, dont Larry Graham. En 1999, ce dernier assure le rôle de bassiste de scène et Kip Blackshire est intégré en tant que chanteur, en témoigne le concert Rave Un2 The Year 2000 édité en vidéo en 2000. Fin 1999, Prince annonce l'abandon du pseudonyme « Love Symbol », afin de célébrer la fin du contrat avec Warner Bros. qui avait justifié sa fronde.

En 2001, l'artiste publie The Rainbow Children. Deux nouveaux noms apparaissent alors au générique : le batteur John Blackwell et le flûtiste-saxophoniste Najee. Sur la tournée suivante, le claviériste Renato Neto remplace Morris Hayes et trois autres joueurs de cuivres sont recrutés : Maceo Parker (ancien partenaire de James Brown), Greg Boyer ainsi que Candy Dulfer, une collaboratrice passée. Le triple-opus One Nite Alone...Live! (2002) témoigne des performances scéniques de cette nouvelle formation et, pour la première fois depuis 1992, l'intitulé « Prince and The New Power Generation » figure sur la couverture d'un disque de la vedette américaine. Dans des variations diverses, ce groupe collabore ensuite aux albums Xpectation, C-Note, N.E.W.S. (2003), Musicology (2004) et à la tournée qui suit. Six autres musiciens collaborent ponctuellement ou à plus long terme avec l'orchestre à cette période : les saxophonistes Eric Leeds et Mike Philips, la percussionniste Sheila E., la violoniste Vanessa Mae, les claviéristes Rad et Stanley "Chance" Howard.

À partir de 2005, une nouvelle mouture de la NPG se fait jour, que l'on peut entendre sur Planet Earth (2007) et l'enregistrement scénique Indigo Nights / Live Sessions, vendu en 2008 avec le livre de photographie 21 Nights :

  • Joshua Dunham : basse
  • Cora Coleman-Dunham : batterie
  • Morris Hayes (de retour) et Cassandra O'Neal : claviers
  • Elisa Dease, Shelby Johnson et Liv Warfield : chant

S'ajoute la participation épisodique ou interrompue de Marva King, Ashley Tamar Davis (chant), William Lee Hogan, Christian Scott (trompette), le duo féminin The Twinz (danse scénique), Maceo Parker, Greg Boyer, Mike Philips, Renato Neto, Sheila E. ainsi que Andy Allo. Notons également que Sonny Thompson et Michael Bland, la section rythmique de la période 1990-1996, font une apparition dans les opus 3121 (2006) et Planet Earth, tandis que Rhonda Smith et John Blackwell ont accompagné Prince et Renato Neto en formation réduite lors d'un concert au festival jazz de Montreux en 2009.

En 2011, à l'occasion de la tournée « Welcome 2 America » traversant l'Amérique du Nord puis l'Europe, le batteur John Blackwell fait son retour. Une nouvelle bassiste est recrutée, la danoise Ida Kristine Nielsen, ainsi que la chanteuse-guitariste Andy Allo. Le claviériste Renato Neto est lui présent sur scène lors des concerts américains, mais n'apparaît plus dans le groupe outre-Atlantique.

Liste des membres et collaborateurs ponctuels[modifier | modifier le code]

Nom Année(s) Autres contributions
Basse

Sonny Thompson, dit Sonny T.

1990-1996
2006-2007*
Chant
Rhonda Smith 1996-2004
2009*
Larry Graham 1998*
1999
2001-2002*
2010*
2012*
Chant
Joshua Dunham 2005-2010
Ida Kristine Nielsen 2010- Chant
Batterie et Percussions
Michael Bland, dit Michael B. 1990-1996
2006-2007*
Chant
Kirk A. Johnson, dit Kirky J. ou KAJ 1990-1992 (percussions)
1995*
1996-2000 (batterie, percussions)
Chant, Danse, Programmation de boîte à rythmes, Ingénierie du son
John Blackwell 2001-2004
2009*
2010-
Sheila Escovedo, dite Sheila E. (percussions) 2002*
2005-2006*
2010
Chant
Cora Coleman-Dunham 2005-2010
Guitare
Levi Seacer, Jr. 1990-1993
1995*
James Behringer 1994*
Michael "Rev." Scott 1995-1997*
1998-1999
2004
Kathleen Dyson 1996-1997
Ani DiFranco 1999*
Wendy Melvoin 2006-2007* Mandoline
Claviers
Tommy Barbarella 1990-1996 Chant
Morris Hayes, dit Mr. Hayes 1994-2001
2007-
Chant
Ricky Peterson 1994-1996* Ingénierie du son
Todd Burrell 1996*
Renato Neto 2001-2004
2009*
Rose Ann Dimalanta, dite Rad 2003-2004 Chant
Stanley "Chance" Howard 2004 Chant
Cassandra O'Neal 2005- Chant
Lisa Coleman 2006*
2007*
Cuivres
Brian Gallagher 1992-2001
Dave Jensen 1992-2001
Kathy Jensen (saxophone) 1992-2001
Michael B. Nelson 1992-2001
Steve Strand 1992-2001
Eric Leeds (saxophone) 1995-1996*
2002-2003*
Flûte
Walter Chancellor, Jr. (saxophone) 1996*
Brian Lynch (trompette) 1996*
Maceo Parker (saxophone) 1999*
2002-2007
2011*
Najee 2001-2002 Flûte
Greg Boyer (trombone) 2002-2007
Candy Dulfer (saxophone) 2002-2004 Chant
Mike Philips (saxophone) 2003-2007
William Lee Hogan (trompette) 2007
Christian Scott (trompette) 2007*
Chant, Chœurs
Damon Dickson 1990-1992 Danse
Rosie Gaines 1990-1992
1996*
1999*
Claviers
Nona Gaye 1994*
Lenny Kravitz 1994*
1999*
Guitare
Kathleen Bradford 1995-1996*
Michael Bradford 1995*
Kimm James 1995*
James McGregor 1995*
Eric Radford 1995*
The Steeles (quintet vocal) 1995*
Kate Bush 1996*
Rhonda Johnson 1996*
Marva King 1998
2007*
Johnnie Blackshire 1999*
Kip Blackshire 1999-2001
2004*
Claviers
George Clinton 1999*
2005*
Sheryl Crow 1999* Harmonica
DuJuan 1999*
Gwen Stefani 1999*
Angie Stone 2000*
Femi Jiya 2001* Ingénierie du son
Milenia 2001*
Musiq Soulchild 2002*
Stokley Williams 2004*
Ashley Tamar Davis, dite Tamar 2005-2006
Elisa Fiorillo, dite Elisa Dease 2007-2010
Shelby Johnson, dite Shelby J. 2007-
Bria Valente 2007*
Liv Warfield 2007-
Andy Allo 2011- Guitare
Rap
Tony Mosley, dit Tony M. 1990-1992
Scrap D. 1996*
The Poet 99 1996*
Doug E. Fresh 1998-1999*
Chuck D. 1999*
Eve 1999*
Danse
Diamond 1990-1991
Pearl 1990-1991
Mayte Garcia 1992-1996 Chant
The Twinz (duo féminin) 2006-
Cordes
Denis Boder (violon électrique) 1995*
Clare Fischer (arrangements) * 1991
1992
1998
1999
2004
2006
Vanessa Mae (violon) 2002*
Deejaying, Programmation de boîte à rythmes
Brother Jules 1995-1999*
Statik 1995*
Harmonica
Frédéric Yonnet 2010

* Collaboration(s) ponctuelle(s)

Discographie[modifier | modifier le code]

Sont mentionnés uniquement, les albums dont la référence d'artiste indique les termes « New Power Generation » ou « NPG ».

Prince and The New Power Generation[modifier | modifier le code]

NPG / New Power Generation[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]