Monsieur Popper et ses pingouins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

M. Popper et ses pingouins

Titre québécois M. Popper et ses manchots
Titre original Mr. Popper's Penguins
Réalisation Mark Waters
Scénario John Morris
Sean Anders
Jared Stern
Acteurs principaux
Sociétés de production Twentieth Century Fox
Davis Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 2011
Durée 95 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

M. Popper et ses pingouins – ou M. Popper et ses manchots[1] au Québec – (Mr. Popper's Penguins) est un film réalisé par Mark Waters, sorti en 2011 et adapté d'un livre pour enfant de Florence et Richard Atwater publié en 1938.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il était enfant, Tommy Popper attendait impatiemment les occasions de parler par radio avec son père, un explorateur toujours parti en excursion. Des années plus tard, Popper est devenu un brillant promoteur immobilier à Manhattan. Sa réussite lui a coûté son couple : divorcé d’Amanda, il ne voit plus ses enfants qu’un week-end sur deux. Il mène une vie solitaire et luxueuse dans son appartement ultramoderne de Park Avenue, et il est sur le point de devenir un des associés de la prestigieuse firme qui l’emploie. Mais lorsqu’un matin, il reçoit l’ultime cadeau de son père décédé, un manchot papou vivant, son existence bascule. En cherchant à se débarrasser de l’animal, Tommy Popper va réussir à en obtenir cinq autres par erreur.

Alors que les six manchots transforment peu à peu son appartement en banquise, Tommy Popper voit sa vie déraper. Tout va y passer : le contrat de ses rêves, ses relations, sa vie. Mais grâce à ses nouveaux compagnons, il va découvrir que le bonheur peut aussi faire boule de neige, et récupérer l'affection de ses enfants.

Quand un malfrat vole les oiseaux, en prétextant les envoyer au zoo, il mettra tout en œuvre, avec sa famille, pour les récupérer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende doublage : Version Française = VF[2] et Version Québécoise = VQ[3]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pour le tournage, de vrais manchots papous ont été filmés aux côtés de Jim Carrey pour certaines scènes du film, les autres faisant appel aux animatroniques et aux images de synthèse[4].
  • Pour que les manchots puissent suivre Jim Carrey sans problème, l'acteur se balada pendant tout le film avec des sardines dans les poches.
  • Pour le bien-être des animaux, les plateaux de tournage ont dû être climatisés[4].
  • On peut noter un clin d'œil aux Beatles quand les manchots traversent la route sur le passage piéton, parodiant la célèbre pochette d'Abbey Road.
  • Un autre clin d'œil, cette fois-ci, au film Ace Ventura lorsque le propriétaire rend visite à M. Popper et l'informe que les animaux sont interdits dans l'immeuble.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction exacte : « penguin » est en effet un faux-ami signifiant en anglais « manchot » et non « pingouin » (« auk »). Cette erreur est confirmée par le fait que les pingouins ne vivent que dans l'hémisphère Nord alors que les animaux du film viennent de l'Antarctique.
  2. « Fiche de doublage VF du film » consulté le 18 novembre 2011
  3. « Carton de doublage québécois »
  4. a et b Fiche du film AlloCiné - secrets de tournage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]