Monorail Shōnan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monorail Shōnan
(ja)湘南モノレール
Image illustrative de l'article Monorail Shōnan
Monorail Shōnan

Situation Préfecture de Kanagawa, Japon
Type Monorail
Entrée en service 7 mars 1970
Longueur du réseau 6.6 km
Stations 8
Exploitant Shōnan Monorail Co.
Vitesse maximale 75 km/h
Réseaux connexes À Ōfuna :

À Enoshima :

À Katase-Enoshima :


Image illustrative de l'article Monorail Shōnan

Le monorail Shōnan (湘南モノレール, Shōnan Monorēru) est un monorail de type SAFEGE (suspendu). Mis en service le 7 mars 1970, il relie les villes de Ōfuna et Enoshima, dans la région Shōnan de la préfecture de Kanagawa, au sud-ouest de Tōkyō.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la première utilisation du système français SAFEGE au Japon.

La ligne a été construite entre 1966 et 1971 par Mitsubishi Heavy Industries. La première section entre Ōfuna et Nishi-Kamakura, longue de 4,7 kilomètres, fut mise en service le 7 mars 1970. Le reste de la ligne jusqu'à Enoshima suivit le 2 juillet 1971.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

La ligne, d'une longueur totale de 6,6 kilomètres, est à voie unique, certaines stations étant dotées de deux voies permettant le croisement des trains. La déclivité maximale est de 78 ‰, la vitesse maximale autorisée est de 75 km/h.

Le tracé dessert une dense région résidentielle située au sud du Grand Tōkyō. Le parcours aérien permet de se jouer du trafic automobile, régulièrement paralysé, tribut d'un réseau routier passablement engorgé. Deux tunnels, de longueurs respectives de 455 et 209 mètres, permettent de passer sous les Monts Kamakura et Katase.

Stations[modifier | modifier le code]

Nom Infrastructure Distance Localisation Photo
Terminus d'Ōfuna terminus à 1 voie
2 quais encadrants
km 0,0 Kamakura,

Préfecture de Kanagawa

OfunaStshonan.jpg
Station de Fujimichō station à 2 voies
quais extérieurs
km 0,9 ShonanFujimicho.JPG
Station de Shōnan-Machiya station à 1 voie km 2,0 ShonanMachiya.JPG
Station de Shōnan-Fukasawa station à 2 voies
quai central
km 2,6 ShonanFukasawa.JPG
Base de Fukasawa dépôt-atelier à 3 voies km 2,9 Shonan monorail base01.JPG
Tunnel du Mont Kamakura longueur 455 mètres ShonanMtKamakura.JPG
Station de Nishi-Kamakura station à 2 voies
quai central
km 4,7 Nishi-kamakura-Sta.JPG
Station de Kataseyama station à 1 voie km 5,5 Kataseyama-Sta.jpg
Station de Mejiro-Yamashita station à 2 voies
quai central
km 6,2 Fujisawa

Préfecture de Kanagawa

ShonanMejiroYamashita.JPG
Tunnel du Mont Katase longueur 209 mètres ShonanMtKatase.JPG
Terminus de Shōnan-Enoshima terminus à 1 voie
2 quais encadrants
km 6,6 ShonanEnoshima.JPG


Aiguillage menant au dépôt-atelier

Aiguillages[modifier | modifier le code]

Les aiguillages, tout comme pour le chemin de fer traditionnel, permettent aux convois de passer d'une voie à l'autre, rendant ainsi possible le croisement sur la voie unique. Au vu de la complexité du système, ces aiguillages sont particulièrement imposants et il est impressionnant de les voir manœuvrer.


Véhicules[modifier | modifier le code]

Les trains sont mûs électriquement par une tension de 1 500 V CC. Chaque rame est équipée aux deux extrémités d'un dispositif d'attelage automatique, mais il semblerait qu'il ne soit utilisé que pour tirer les convois en panne et qu'aucun système de commande multiple n'équipe les trains. D'ailleurs, les quais et voies d'évitement ne sont prévus que pour la longueur d'une rame de trois voitures. L'entretien des véhicules se fait entièrement au dépôt-atelier, situé au centre de la ligne, à quelque 300 mètres de la station de Fukasawa.

Quatre générations de matériel roulant se sont succédé au fil des ans.

Camera.svg

Cliquez sur ce texte pour l'image d'un train de la série 300 !

Série 300[modifier | modifier le code]

Mis en service à l'ouverture de la ligne, ces trains réversibles étaient composés de deux voitures, complétées dès 1975 par une voiture intermédiaire afin de pallier une fréquentation toujours grandissante. Construits par Mihara Machinery Works, une société appartenant au groupe Mitsubishi Heavy Industries, cette série fut retirée du service en 1992, puis ferraillée.

  • Capacité : 473 voyageurs ; 140 places assises + 305 places debout (48+104 / 44+97 / 48+104)
  • Poids à vide : 51,125 tonnes (17 t / 17,125 t / 17 t)
  • Poids total : 77,140 tonnes (25,91 t / 25,32 t / 25,91 t)
  • Longueur : 38,750 mètres (13 m / 12,75 m / 13 m)
  • Largeur : 2,650 mètres
  • Hauteur : 4,700 mètres (y.c. bogie)
  • Puissance : 2 x 375 kW = 750 kW
Train de la série 400

Série 400[modifier | modifier le code]

Cette série, aussi fabriquée par le groupe Mitsubishi Heavy Industries, a arpenté la ligne entre 1980 et 2004, chassée par la toute récente série 5000. Une de ses principales innovations est l'installation de l'air climatisé dans les voitures.

  • Capacité : 314 voyageurs ; 112 places assises + 202 places debout (40+70 / 32+62 / 40+70)
  • Poids à vide : 47,700 tonnes (17,4 t / 12,9 t / 17,4 t)
  • Longueur : 36,170 mètres (13 m / 10,17 m / 13 m)
  • Largeur : 2,650 mètres
  • Hauteur : 3,910 mètres (caisse seule)
  • Puissance : 12 x 55 kW = 660 kW
Train de la série 500

Série 500[modifier | modifier le code]

Voici la série qui arpente actuellement la ligne. Arrivés en 1988, les 6 trains de 3 voitures ressemblent fortement à ceux de la série précédente ; ils sont cependant reconnaissables à leurs phares différents. L'aménagement intérieur innove et offre des sièges disposés « à l'occidentale » ; dans les séries 300 et 400, les sièges étaient longitudinaux. Au niveau du confort, la série 500 bénéficie des innovations du monorail urbain de Chiba (1988), et ainsi le niveau sonore est très en deçà de celui de ses prédécesseurs. C'est aussi la première série à posséder un système de veille automatique permettant la conduite à un seul agent. Progressivement, la série va céder la place à la série 5000.

  • Capacité : normale 224 voyageurs ; maximale jusqu'à 464 voyageurs
  • Poids à vide : 51,800 tonnes
  • Longueur : 40,250 mètres
  • Largeur : 2,650 mètres
  • Hauteur : 3,910 mètres (caisse seule)
Train de la série 5000

Série 5000[modifier | modifier le code]

Le premier train de la série 5000 a été mis en service commercial après essais le 5 décembre 2007. Esthétiquement, ces trains ne dérivent pas beaucoup de ceux des deux précédentes générations. La série 5000, qui a sonné le glas de la série 400, est aussi appelée à remplacer prochainement la série 500.

  • Capacité : normale 224 voyageurs ; maximale jusqu'à 496 voyageurs
  • Longueur : 40,250 mètres
  • Largeur : 2,650 mètres
  • Hauteur : 3,910 mètres (caisse seule)

Personnel[modifier | modifier le code]

Chaque train est desservi par une équipes de deux agents qui assurent alternativement les tâches de conducteur et de chef de train. Ce dernier surveille l'embarquement et débarquement des passagers depuis la cabine arrière, et assure également le contrôle des titres de transport.

Comme tout cheminot japonais qui se respecte, ceux-ci ne dérogent pas à la règle : képi, cravate et gants blancs sont de rigueur !

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]