Aiguillage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les grandes gares (ici, celle de Francfort) sont généralement dotées de nombreux aiguillages.

Un aiguillage, dans le langage courant, est un appareil de voie servant à faire changer de voie un train. Dans les compagnies de chemins de fer francophones, cet appareil est couramment appelé aiguille par le personnel.

Plus généralement, l'aiguillage est le fait d'aiguiller un train, c'est-à-dire lui attribuer une direction.

Composition[modifier | modifier le code]

Diagramme animé d’un aiguillage. La voie A bifurque vers B (position normale) ou C (position renversée)

Un aiguillage est composé d'une partie mobile (les lames d'aiguilles) et d'une partie fixe (contre-aiguille). La partie où se croisent les voies est appelée le cœur.

Pour un aiguille simple sur une voie simple, il y a deux lames d'aiguilles et un cœur. Lorsqu'il s'agit d'une voie à double écartement imbriqué, il y a alors huit lames et quatre cœurs (valable également pour une TJD = Traversée jonction double). Enfin dans le cas d'un aiguillage triple (deux aiguillages imbriqués), il y a quatre lames et trois cœurs.

Actionnement d'un aiguillage en voie étroite
Aiguillage commandé à distance : moteur électro mécanique
Aiguillage à manœuvre manuelle

La manœuvre[modifier | modifier le code]

Article connexe : poste d'aiguillage.

Il existe des aiguilles qui sont manœuvrées manuellement à pied d'œuvre, d'autres manœuvrées à distance manuellement depuis un poste d'aiguillage, d'autres hydrauliquement (système historique), et le plus souvent électriquement.

Certains aiguillages sont dits talonnables renversables car les aiguilles peuvent être basculées par un train qui les « prend en talon » et restent dans la position du dernier passage (un train qui les « prendrait en pointe » irait dans la direction du dernier passage sauf intervention manuelle), d'autres sont « talonnables non renversables » car à l'inverse des précédentes elles reprennent toujours une direction par défaut à l'aide d'un ressort de rappel.

Contrôleurs[modifier | modifier le code]

Les contrôleurs électriques de placage des aiguilles renseignent l'aiguilleur sur la direction effective de l'aiguillage et empêchent l'ouverture du signal de protection de l'aiguillage en cas de problème ; on appelle cela le « défaut de contrôle pour la direction de droite ou de gauche ».

Il existe sur le réseau français différents contrôleurs en voie comme le contrôleur VCC et le contrôleur PAULVE.

Chauffage[modifier | modifier le code]

Les aiguillages peuvent être munis d'un système de réchauffage au gaz ou électrique pour permettre leur utilisation en cas de givre ou d'accumulation de neige.

Indication de direction[modifier | modifier le code]

(NB : les informations ci-dessous se réfèrent aux règles en vigueur sur le réseau de la SNCF)

Comment le conducteur sait-il qu'il va prendre la voie directe ou la voie déviée (ou la direction de gauche ou de droite) ?

Hormis quelques cas où il ne le sait pas car les deux directions sont identiques et qu'elles peuvent être parcourues à la même vitesse (cas des évitements entre Épernay et Reims, ligne à une seule voie pour les zones où il y a deux voies afin de permettre aux trains de se croiser sans ralentir, cas de certaines aiguilles entre Paris-Nord et Creil dans la zone de la bifurcation sur la ligne à grande vitesse, etc.), le plus souvent il est averti de l'une des deux manières suivantes :

  • par une « indication de direction » annoncée à distance et répétée au niveau du signal de protection (de manière à pouvoir s'arrêter avant celui-ci en cas d'erreur de direction et permettre une « reprise d'itinéraire » par l'aiguilleur après confirmation de l'arrêt car les aiguilles sont « zonées », c'est-à-dire qu'un enclenchement électrique interdit de manœuvrer une aiguille à partir du moment où un train est reçu sur signaux ouverts),
  • par une indication de vitesse à distance, qui est soit de la forme écrite en chiffres sur un tableau, soit symbolisée par une indication lumineuse (passage à 60 ou à 30) ou mécanique (passage à 30 seulement).

Le poste d'aiguillage à relais à commande informatique commande la signalisation et les aiguillages dans une gare.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, la position des aiguilles est indiquée le plus souvent par une cible réflectorisée, pivotant sur un axe vertical solidaire du levier, et dont la couleur change selon la position de l’aiguillage.

Sur une voie principale, on aura une cible verte pour la position normale, et rouge pour la position renversée.

Sur une voie secondaire (triage, embranchement, etc.), on aura une cible jaune pour la position normale et rouge pour la position renversée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Glossaire[modifier | modifier le code]