Monet-Goyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MG, Monet et Goyon.

Monet-Goyon

Création 1917
Disparition 1959
Fondateurs Joseph Monet et Adrien Goyon
Siège social Drapeau de France Mâcon (France)
Produits Motocyclettes
Logo Monet & Goyon

Monet-Goyon (MG) est une marque de motos française fondée le 2 avril 1917 par Joseph Monet (ingénieur) et Adrien Goyon (riche héritier) à Mâcon, en Saône-et-Loire.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1916 :
    • Joseph Monet (Ingénieur) et Adrien Goyon (héritier d'une famille de Mâcon) s'associent pour fabriquer des engins sans moteur dans le but de rendre la mobilité aux nombreux mutilés victimes de la guerre de 14-18.
  • 2 avril 1917 :
    • la firme mâconnaise Monet & Goyon est créée et se spécialise dans les véhicules pour malades, blessés et mutilés : le Vélocimane.
  • 1919 :
    • Premier moteur de 117 cm³ monté sur une « roue motrice », fabriqué sous licence anglaise « Autowheel » ou « Auto-roue », il est adaptable sur tous vélos.
    • Par la suite, il sera monté sur « l'Automouche », un tricycle, puis utilisé sur le « Vélauto ».
Une « automouche »
  • 1922 :
    • Monet & Goyon obtiennent la licence pour la fabrication d'un moteur deux temps Villiers de 270 cm³ qui remplacera le 117 cm³ sur le Vélauto, l'Automouche ainsi que les motos plus traditionnelles.
  • 1924 :
    • Monet & Goyon sort un modèle sportif, la « ZS » à moteur Villiers de 175 cm³ à double échappement.
  • 1925 :
    • Celle-ci reçoit le Villiers spécial dit Brooklands T.T. équipé de pots « haricot ».
    • Cette moto reportera de très nombreux titres :
      • Champion de France de vitesse (1924, 25, 26, 27)
      • Grand Prix de France (1927, 28, 29)
      • Grand Prix de l'U.M.F. (1924, 25, 27, 29)
      • Victoires au Mont Ventoux (1924, 25, 28, 29)
      • 20 records du Monde en 1924, 25 et 29.
    • Premier moteurs MAG en quatre temps construits sous licence. Ce sont des 350 cm3 semi-culbutées.
  • 1926 :
    • Joseph Monet meurt de la tuberculose. Son frère, Marcel lui succède.
  • 1927 :
    • Nouveaux moteurs 350 cm³ et 500 cm³ quatre temps de marque MAG.
  • 1929 :
    • Disparition des motos à courroie.
    • Ajout d'une 250 cm³ semi-culbutée.
  • 1930 :
    • La firme rachète la marque Koehler-Escoffier, créée en 1912.
  • 1931 :
    • Création d'une 350 cm³ latérale.
  • 1932 :
    • Apparition des Bicyclettes à Moteur Auxiliaire (B.M.A.) de par la nouvelle loi rentrée en vigueur. Monet-Goyon crée un moteur de 98 cm3 performant.
  • 1935 :
    • Fabrication par Monet-Goyon pour l'armée française en 350 cm³ et 500 cm³.
  • 1937:
    • Apparition d'une suspension arrière, type « Champion de France » sur les 350 cm³ et 500 cm³.
  • 1938 :
    • Marcel Monet s'éteint à son tour.
  • 1940 :
    • Adrien Goyon, alors âgé de 82 ans, cède sa place de Directeur Général de la société Monet-Goyon.
  • 1946 :
    • Décès du directeur technique Raymond Guiguet
    • Adrien Goyon (PDG à 88 ans) n'a plus de véritable directeur technique à ses côtés.
    • La production est donc réduite au 100 cm³ 2-temps, 250 cm³ et 350 cm³ 4-temps sur lesquels il est ajouté une fourche télescopique.
    • Le catalogue de la marque est jugé quelque peu dépassé.
  • 1950 :
    • La situation financière de l'entreprise se redresse brièvement grâce à l'arrivée du moteur 2-temps Villiers de 125 cm³.
  • 1953 :
    • En janvier, Adrien Goyon s'éteint à 93 ans.
    • Le moteur Villiers 98 cm³ S2G (2 vitesses) permet à l'entreprise de se maintenir.
    • Ce succès donne un peu de répit à la firme et permet au bureau d'études de travailler sur le nouveau moteur 125 cm³.
  • 1958 :
    • Signature d'un contrat avec la société Motostandard pour la fabrication de motoculteurs de tondeuses à gazon et de moteur léger de bateau qui portent encore le nom de Monet-Goyon.
  • 1959 :
  • Fermeture de l'usine Monet & Goyon.

Production[modifier | modifier le code]

Plusieurs types de motocyclettes ont été produites, avec les cylindrées suivantes [1]:

  • 100 cm³ simple échappement :
    • MG10....1932
    • M10, M11, M10D, M11D....1933 à 1935
    • M10T, M11T, M10TD, M11TD, M11S....1936
    • D1, D2....1937 à 1939
    • D2L....1940
    • D3....1939, 1940 et 1942
    • M10SP, M11SP....1936 à 1938
    • M101....1939
    • M112, M113....1939 et 1940
  • 100 cm³ double échappement :
    • S1....1936 à 1939
    • S2....1937 à 1939
    • S3....1937 et 1938
    • S2L....1940
    • S3L....1939
    • PS3....1938
    • S3G S3GL....1939, 1940 et 1942
    • S3GD, S3GDS....1949 et 1953
  • 112 cm³ :
    • Vélomoteur léger :
      • S2GD....1954
      • S2GL....1955
    • Starlett:
      • S2GDC....1954 et 1955
      • S2L....1955
      • S2S....1955 et 1956
      • 310, 320, 330....1957
    • Dolina:
      • 350....1957
      • Dolina....1958
    • Castor:
      • Y1, Y2....1956 1957
      • Y3....1957
      • Castor....1958
Petit modèle 2 temps moderne, probablement une 125 S6VU
  • 125 cm³ :
    • S6V....1949 à 1954
    • S6VU, S6VL....1953 et 1954
    • S6VS....1955 et 1956
    • 400(S6VS)....1957
    • S6VG, S6VG4....1954
    • S6V4....1955
    • S6V40....1955 et 1956
    • S6VR....1958 et 1959
Probablement une 147 ZG de 1927
  • 147 cm³ :
    • 2HP....1923
    • Z....1924 à 1928
    • Z Sport....1924 à 1927
    • ZD....1924 à 1931
    • ZDC, MG15B, ZA2B....1932
    • P....1926 à 1930
    • ZC....1927 et 1928
    • ZA, ZCT....1929 et 1930
    • MG15, ZA2....1931
    • C15, D15....1933
  • 175 cm³ :
    • Type Grand Prix....1924
    • ZS2....1925 à1927
    • ZS3....1925 et 1926
    • ZT, T....1928
    • ZSC....1937
    • TT....1929 et 1930
    • MG17....1931 et 1932
    • MG17B....1932
    • C17D, D17D, C17, D17....1933
    • M18, M18L, M18D2, D17L....1934 à 1936
    • M18D3....1934 à 1937
    • M18T....1937 à 1939
    • S17....1936 à 1940
  • 250 cm³ :
    • L....1934
    • L3, LS3, LS3S....1935 et 1936
    • AL3, AL3S....1937 à 1942
    • R4....1947
  • 350 cm³ :
    • Latéral:
      • L4....1934 1936
      • L4P....1936
      • AL4....1937
      • PL4....1937 1942
      • L4L....1938 1942
      • PS47....1947
    • Culbuté
      • LS4....1934 à 1936
      • LS4S....1935 et 1936
      • LS4C....1936
      • ALS4....1937
      • PLS4....1937 à 1942
      • LS4L....1938 à 1942
  • 500 cm³ :
    • L5, LS5....1935 et 1936
    • L5P, LS5P, LS5S....1936
    • PL5, PLS5....1937 et 1938
    • AL5, ALS5....1937
    • L5L, LS5L....1938 à 1940
    • AL5,ALS5....1939


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Gagnaire et Franck Méneret, avec la collaboration de Sylvie Méneret, Monet & Goyon : la moto française, Boulogne-Billancourt, ETAI, 2006, p. 153-154.

Eric JOUVE et son site dédié à la marque Monet-Goyon " http:///www.monet-goyon.net "

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Gagnaire et Franck Méneret, avec la collaboration de Sylvie Méneret, Monet & Goyon : la moto française, Boulogne-Billancourt, ETAI, 2006, 157 p. (ISBN 2-7268-9448-8)

Autres projets[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]