Moiré noirâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moiré.

Erebia melas

Le Moiré noirâtre (Erebia melas) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Erebia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Erebia melas a été nommé par Johann Friedrich Wilhelm Herbst en 1796.

Synonymes : Papilio melas Herbst, 1796[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Moiré noirâtre se nomme Black Ringlet en anglais[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Erebia melas acoris Fruhstorfer, 1918 ;
  • Erebia melas leonhardi Fruhstorfer, 1918 ;
  • Erebia melas nanos Fruhstorfer, 1918 ;
  • Erebia melas runcensisKönig, 1965;
  • Erebia melas schawerdae Fruhstorfer, 1918[2] .
  • Erebia melas vetulonia Fruhstorfer, 1918[1] .

Description[modifier | modifier le code]

Le Moiré noirâtre est un petit papillon de couleur marron très foncé à noir, avec aux antérieure des ocelles géminés noirs pupillés de blanc et souvent un autre en e2.

Le revers est semblable chez le mâle noir avec les ocelles géminés noirs pupillés de blanc à l'apex et aux postérieures une ligne de discrets ocelles noirs pupillés de blanc alors que les ailes antérieures de la femelle sont marron et les ailes postérieures chinées de marron et de gris clair avec les mêmes ocelles que le mâle.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole de mi-juillet à mi-septembre en une génération[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

La ou les plantes hôtes seraient des graminées.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans le sud-est de l'Europe, dans les montagnes de Slovénie, Croatie, Bosnie, Serbie, Albanie, Macédoine, Roumanie, Bulgarie et Grèce[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside sur les pentes rocheuses et les éboulis calcaires.

Protection[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme vulnérable en Bulgarie[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c funet
  2. a, b et c [Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)]
  3. butterflies of bulgaria

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)