Modélisme naval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plusieurs types de navires statique

Comme pour d'autres formes de modélisme, dans le modélisme naval, ou nautique, on rencontre aussi bien du modélisme statique. Dont une forme extrême est le fameux bateau dans une bouteille réalisé par certains marins désœuvrés pendant de longs séjours en mer.
Le modélisme dynamique généralement radiocommandé, depuis le développement des petites composantes électronique pour le grand public.

Modélisme naval statique[modifier | modifier le code]

Maquette statique du destroyer le NCSM Iroquois (DDG 280) de la Marine royale canadienne

Dans le grand public, le modélisme naval passe souvent par des maquettes en plastique de dimensions limitées, quelques dizaines de centimètres au plus. Qui représentent toutes les formes possibles de véhicules nautiques avec une prédilection mesurable pour les navires de surface des flottes militaires contemporaines.
Certains amateurs passionnés pratiquent leur hobby autour de maquettes statiques en bois de navires de surface généralement anciens (principalement des navires du XVe au XVIIIe siècle). Un des enjeux de l'expertise dans ce domaine est la reproduction d'une foule de détails au niveau aussi bien des équipements de pont que du gréement (l'ensemble des mats, espars, haubans, et des poulies). Une activité qui, quelle que soit l'échelle de reproduction adoptée, demande des « doigts de fée ».
On peut distinguer plusieurs niveaux de difficulté croissante dans ce type de modélisme :

Le kit[modifier | modifier le code]

Modèles vendus en boîte.
Les boîtes contiennent normalement toutes les pièces nécessaires, prédécoupées, y compris l'accastillage en bois ou en métal coulé, et y compris parfois, surtout pour les modèles pour débutant, les accessoires tels que peinture, voire pinceau, tube de colle, papier de verre, ... Ces modèles sont assez rapides à monter, mais pêchent généralement par une approche simplifiée de nombre de détails, ou une conformité toute relative vis-à-vis du modèle original.

Le kit-bashing[modifier | modifier le code]

Amélioration des kits commerciaux.
Ce modélisme est basé sur les kits, mais le modéliste modifie le contenu du modèle fourni, en refabriquant certaines pièces, en y ajoutant d'autres, en complétant et en précisant le niveau de finition du modèle grâce à des informations recueillies par ailleurs, tels que les plans disponibles auprès du Musée de la marine.

Le scratch[modifier | modifier le code]

Maquette du Alcide C. Horth au 1:24 fait à partir des plans, plus de 1000 heures de plaisir

De l'anglais scratchbuilt fait à la main, ou modélisme sur plan. Avec un peu d'expérience, le modéliste passionné peut se mettre à faire des modèles en scratch (littéralement : à partir de rien). Il suffit pour débuter de se procurer un plan du modèle, ou mieux une monographie du navire à construire, des planchettes de bois de différentes épaisseurs, un couteau à lame rétractable (cutter), une scie à chantourner manuelle et du papier de verre. Avec l'expérience, l'acquisition de machines électriques permettra de sophistiquer le travail.

Le modélisme d'arsenal[modifier | modifier le code]

Article détaillé : modélisme d'arsenal.

Considéré comme le sommet de l'art, le modélisme d'arsenal oblige le modéliste à respecter dans les moindres détails non seulement l'apparence extérieure du navire, mais également les méthodes de construction des différents éléments constituants le navire: charpente, vaigrage, aménagement intérieur, gréement, en allant jusqu'à reproduire les techniques et artifices de montage et d'assemblage du modèle d'origine, tels que mortaises et tenons, encastrements des pièces, goujons et goupilles, calfatage des ponts, fourrage des cordages, ...
Le modéliste d'Arsenal trouve son plaisir dans la fabrication, au plus près du modèle d'origine, de toutes les pièces entrant dans la composition de son modèle, allant jusqu'à débiter son propre bois à partir de rondins, et fabriquant lui-même ses cordages aux diamètres adéquats. Cette activité nécessite de rechercher des sources d'information fiables dans les archives locales, régionales, nationales et internationales.

Modélisme naval radiocommandé[modifier | modifier le code]

Cette catégorie se découpe en réalité en 4 sous catégories distinctes, toutes navigantes:

  1. Les modèles reproduction d'un modèle existant ou ayant existé mais pouvant aussi être imaginaire.
  2. Les modèles de vitesse, à motorisation électrique ou à moteur thermique.
  3. Les bateaux à voile c’est-à-dire dont la force de propulsion principale est le vent.
  4. Les navires à vapeur.


Ces différents modèles sont soit réalisés de toutes pièces en partant de plans de construction et réalisés en bois, ou en tissu de verre plus résine et/ou carbone suivant les types de modèles, soit achetés en kit à construire, en boite, soit plus rarement déjà finis, une nouvelle mode chez certains fabricants.

Chaque sous-catégorie étant bien sûr distincte des autres, car dans chacune d'elles, l'on retrouve encore des différences, comme la voile radiocommandée par exemple, qui comprend aussi bien des maquettes que des bateaux de course, totalement différents, avec des règles de construction bien précises (jauge) pour les modèles qui font des compétitions.

Le modélisme naval radiocommandé recouvre tout ce qui navigue à l'aide d'une radio commande. Les dimensions (indépendamment de l'échelle) sont souvent comprises entre 40 cm (en dessous la stabilité du bateau est difficile à garantir sauf sur un plan d'eau anormalement calme) et deux mètres (le transport devient difficile au-delà). Tous les types de navires sont alors reproduits. Les voiliers de toute taille (de 50 cm à 2m) peuvent mêler la passion d'une reproduction attentive avec un maniement technique qui varie suivant le nombre de fonctions que le modéliste a choisi d'avoir sur son modèle : pour les voiliers simples 2 voies suffisent (voiles et gouvernail), pour d'autres plus compliqués, des fonctions supplémentaires sont ajoutées pour gérer (entre autres) un génois ou gennaker, une quille pivotante, des bastaques etc..).

Voici quelques exemples de classe de voiliers : la classe 1 mètre pour les voiliers de 1M, la classe M (voiliers de 1,27m), la Classe 2M (trimarans de 2 mètres) qui sont des jauges officielles, reconnues par les Fédérations de modélisme naval Françaises (FFMN, FFV ) et internationales (ISAF). Les autres jauges sont purement amicales et n'ont aucune valeur officielle...(comme la classe RG65 (catégorie pour des voiliers de 65 cm) par exemple);

Plus rarement, on observe la reproduction de sous-marins dont les modèles peuvent être radiocommandés tout en restant capables de plonger en statique ou en dynamique. Cette pratique reste limitée par deux facteurs principaux :

  • L'eau s'oppose relativement efficacement à la transmission des ondes et limite les possibilités de la commande à distance. La portée radio en eau douce se limite à 3 ou 4 mètres de profondeur. En eau salée, la portée radio est quasiment nulle.
  • La navigation sous-marine est très risquée en modèle réduit où les obstacles naturels (algues, herbes, bois coulé, rochers, etc.) peuvent poser problème. On préfère souvent la navigation en piscine ou dans un plan d'eau bien connu et pas trop profond.

Principales marques de fabricants de modèles[modifier | modifier le code]

Modèles naviguants radiocommandés[modifier | modifier le code]

  • Graupner
  • Robbe
  • Mantua
  • Harbor models Californie,USA
  • Model Slipway, Royaume-Uni
  • Amati
  • Soclaine
  • Billing Boats, Danemark (finitions très détaillées)
  • CAP Maquettes France
  • Joysway

Accastillage et Accessoires[modifier | modifier le code]

  • CAP Maquettes
  • Billing Boats
  • Graupner
  • Robbe
  • Rivabo ( hélices en métal )

Modèles statiques[modifier | modifier le code]

Modèles bois[modifier | modifier le code]

  • Amati Modellismo
  • Bateaux miniatures Leclerc, Québec, Canada
  • Blue Jacket, Maine USA
  • Harbor models Californie,USA
  • Artesania Latina
  • Billing Boats
  • Constructo
  • Kiade maquettes
  • Mantua
  • Soclaine

Modèles plastiques[modifier | modifier le code]

Documentation /Plans[modifier | modifier le code]

Une bonne maquette ne peut se faire sans une sérieuse documentation. Celle-ci est souvent disponible, sous forme de livres, revues, plans ou sur le net.

Magazines / Revues / Livres / Plans[modifier | modifier le code]

  • revue Bateau Modèle, Bi-mensuel Bateau Modèle
  • Chasse-Marée, Éditions du Chasse marée
  • revue MRB, Mensuel MRB
  • Éditions ANCRE, éditeur spécialisé en monographies de navires anciens
  • Musée national de la Marine, Musées nationaux - France
  • A.A.M.M., Association des Amis du Musée de la Marine - France
  • Éditions Gérard Delacroix, Auteur-éditeur de monographies de navires des XVII et XVIII° siècles
  • Webzine de modélsiem naval : NavimodélismeRC
  1. REDIRECTION [1]

Article connexe[modifier | modifier le code]