Mitrailleuse Maxim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maxim.
mitrailleuse Maxim de 1895 montée sur un tripode (calibre .303 British)

La mitrailleuse Maxim était la première mitrailleuse auto-alimentée. Inventée par Sir Hiram Maxim en 1884, ses variantes comme la mitrailleuse lourde Vickers, la Pulemyot Maxima PM1910 ou la Maschinengewehr 08 seront notamment utilisées lors de la Première Guerre mondiale.

La Maxim joua un rôle décisif dans l'expansion coloniale européenne en Afrique à la fin du XIXe siècle. Son extraordinaire puissance de feu avait des effets dévastateurs lors des batailles rangées lorsque les adversaires attaquaient de manière frontale. Durant les batailles de la Shangani en 1894 et d'Omdurman en 1898, des troupes européennes parvinrent à anéantir des forces locales très supérieures en nombre au prix de pertes minimes. Comme l'écrivit Hilaire Belloc dans son poème The Modern Traveller : « Quoiqu'il arrive, nous avons la mitrailleuse Maxim et eux non ».

Le mécanisme de l'arme utilisait l'énergie du recul pour éjecter chaque étui usagé et insérer le suivant. Il était donc beaucoup plus efficace que les mitrailleuses précédentes comme la Gatling et la Gardner qui ont été construits sur un principe totalement différent, utilisant des manivelles et un rechargement par bandes multiples.

Des essais ont révélé que la Maxim pouvait tirer 600 coups par minute, soit l'équivalent à la puissance de feu d'environ 30 fusils contemporains à rechargement par la culasse. Par rapport aux mitrailleuses modernes, la Maxim était lourde et encombrante. Même si une seule personne pouvait l'actionner, elle était généralement servie par une équipe de plusieurs hommes car le mécanisme de refroidissement de l'arme avait besoin d'un approvisionnement constant en eau afin de produire un feu continu, et plusieurs hommes étaient nécessaires pour la déplacer.

Sur les autres projets Wikimedia :